5 choses à faire à Prague en automne

Prague est une ville verte qui, début octobre, devient marron, jaune, rouge ou orange. L’automne (podzim) débute le 22 septembre et, subrepticement, les nombreuses collines de Prague se parent de nouvelles couleurs. Les allées des îles et des jardins sont progressivement jonchées de feuilles mortes. L’automne est là et Prague resplendit ! Un séjour à l’automne dans la capitale tchèque est donc une très bonne idée (quelques conseils aussi en fin d’article pour l’ensemble du pays).


Pour vous aider à passer un séjour incroyable, n’oubliez pas de consulter mon article 3 jours à Prague !


Avec le début de l’été, l’automne est ma saison préférée à Prague ! Il ne fait pas encore assez froid pour se réfugier constamment dans passages et cafés et on profite des dernières belles journées ensoleillées. Ici ou là, sur les places ou sur les quais, il fait bon déambuler d’autant que sont organisés de nombreux évènements. Un peu partout, se tiennent encore des marchés (de petits marchés se tiennent par exemple fin septembre-début octobre à l’occasion de la Saint-Venceslas) et de nombreux festivals sont dédiés à la gastronomie, au vin, à la bière… Vous avez aussi le fameux festival Signal en octobre qui occasionne de chouettes découvertes en plein air. Novembre n’est pas en reste avec plusieurs fêtes que vous retrouverez dans cet article. Bref, venir à Prague à l’automne est une très bonne idée et c’est une période très demandée. Prague est une ville extrêmement verte et l’automne est super ici, profitez-en ! Bientôt l’hiver sera là et les amateurs de nature cèderont la place aux visiteurs des fameux marchés de Noël !

Arpentez petites îles du centre, jolis parcs et collines arborées

Prague a la chance d’avoir de jolies petites îles en plein centre (d’autres, plus grandes, se trouvent en amont et en aval). Allez les découvrir ! L’île de Kampa est sûrement la plus agréable à l’automne avec ses petits cafés. Pas loin, sur la romantique île des archers (Střelecký ostrov) réhabilitée en 2013 et accessible depuis le superbe pont des Légions (Most Legií), se tiennent encore occasionnellement au début de l’automne de petits festivals sous les lampions (bientôt, ils seront remplacés par une jolie petite patinoire). Vous y trouverez bien sûr de quoi vous restaurer et une jolie vue sur le pont Charles (très photogénique en automne où il fait bon le traverser au coucher du soleil) ou le Théâtre national. Même chose à Čapadlo en face sur la rive droite, sorte de petite île accessible depuis le quai, très belle vue sur le Château et la rive opposée !

Il vous faut aussi fréquenter les nombreux et jolis parcs praguois. Ils sont si nombreux et très souvent au sommet d’une colline ! Si la plupart restent ouverts toute l’année, un petit nombre ferment en hiver, c’est le cas du joli jardin Vrtba (Vrtbovská zahrada) qui ferme fin octobre juste après les célébrations Halloween. Dans tous les parcs ou presque vous trouverez des aires de jeux pour les enfants, sachez que Prague est une ville faite pour eux ! Il y a aussi des milliers d’arbres fruitiers librement accessibles dans le domaine public pour faire sa cueillette : des arbres recensées par cette application tchèque fantastique et écoresponsable : Na ovoce, dont voici la carte !

Je conseille toujours de monter sur une ou deux collines à Prague pour embrasser toute la ville du regard !

Monter au sommet d’une colline offre souvent une vue fantastique, plus encore que de l’une des nombreuses tours de Prague. La colline la plus accessible est celle de Petřín car un populaire funiculaire permet d’en faire rapidement l’ascension. Souvent, les visiteurs prennent ce funiculaire qui amuse les enfants avant de rejoindre à pied la fameuse réplique réduite de la Tour Eiffel, le monastère de Strahov si charmant en automne puis le Château. Une balade bucolique superbe à l’automne avec tous ces arbres fruitiers sur les pentes de la colline à proximité des jardins du séminaire (Seminářská zahrada également superbe au printemps) ! Si certains visiteurs font ensuite en priorité l’ascension de la colline de Vyšehrad pour découvrir « l’autre Château de Prague » et la vue depuis ses remparts (on y célèbre aussi la Saint-Martin chaque 11 novembre), j’apprécie aussi beaucoup pour ma part d’autres collines.

J’adore les collines de Letná (dominée par un métronome rouge, la plus belle vue de Prague se situe à hauteur du beer garden situé devant Letenský zámeček ou depuis le néo-baroque Hanavský pavilon qui fait restaurant et où vous pourrez boire une bière !), de Vítkov (entre les quartiers de Karlín et Žižkov, vous vous souviendrez toute votre vie de la troisième plus grande statue équestre du monde qui y trône, celle du chef de guerre borgne Jan Žižka), de Riegrovy sady (derrière le Musée national donc à côté de l’hyper centre, superbe point de vue sur le Château et la rive opposée et agréable beer garden aux beaux jours), de Parukářka (avec son insolite bar au sommet, sorte de petit chalet de montagne, impression d’ailleurs…) Les autres collines sont trop excentrées pour un séjour court. Bon plan : traversez le quartier de Vinohrady en évitant les artères où circulent les trams et marchez du parc et de la colline de Riegrovy sady jusqu’au parc très vallonné également de Havlíčkovy sady (voir plus bas).

Pour un séjour court, ces bons plans devraient suffire. Pour un séjour plus long, d’autres immenses parcs vous attendent à Prague mais un peu plus excentrés.

Celui de Stromovka (juste derrière la colline de Letná,) peut être traversé à pied à l’occasion d’une très jolie balade pour rejoindre le quartier de Troja. Là-bas, vous trouverez le si réputé zoo de Prague et son incroyable pavillon des gorilles mais aussi le Jardin botanique de Prague (sur 30 ha, superbe jardin japonais, serre tropicale fata Morgana et vignoble de Sainte-Claire du 13ème siècle) encore très actif à l’automne notamment en octobre à l’occasion de Halloween avec des ateliers pour les enfants nombreux à Prague à cette occasion. Autres possibilités encore plus excentrées qui nécessiteront l’utilisation des transports publics : Le monastère de Břevnov (Břevnovský klášter) et son parc mais aussi sa brasserie (une des plus anciennes et meilleures bières de tout le pays que vous retrouverez ici), le parc Hvězda et son café Letohrádek, le parc de Divoká Šárka, une grande réserve naturelle autour d’une gorge (possibilités de baignade dans un réservoir d’eau ou une piscine aux beaux jours), ou celui de Pruhonice (240 ha et 40 km de sentiers) avec son jardin dendrologique (1600 espèces) et son château Gloriette d’où la vue automnale est superbe.

L’hôtel U Raka a été élu parmi les hôtels les plus romantiques au monde. Je le connais bien et c’est mérité ! Une adresse parfaite pour un séjour en toute saison et surtout à l’automne !

Voilà pourquoi, avec toutes ces possibilités de balades automnales et romantiques, il n’est pas idiot de venir à Prague avec une bonne paire de baskets (d’autant que Prague est une ville presque entièrement pavée ce qui rajoute à son charme). Et si vous êtes fatigués, grimpez dans un tram historique ! Le 41 vous conduira d’ailleurs jusqu’aux abords du parc de Stromovka mentionné plus haut ! Le 22 est quant à lui baptisé « historique » mais est un tram classique qui vous conduira derrière le Château au superbe quartier Nový Svět si agréable en automne (le comble du chic discret automnal -mais c’est vrai en toute saison- serait de dormir à l’Hôtel U Raka, une adresse romantique et parmi les hôtels les plus calmes de Prague.

Flânez sur les quais de la rivière Vltava

Les quais de la rivière Vltava sont devenus très animés depuis une dizaine d’années. Surtout aux beaux jours bien sûr mais, à l’automne aussi. Se tiennent encore à Náplavka (Rašínovo nábřeží) le fameux marché du samedi matin (le plus couru de Prague, idéal pour bruncher, plus d’infos ici) ou de nombreux petits festivals dédiés par exemple à la gastronomie, à la bière, au vin… Vous pouvez rejoindre ces quais propices à la balade et à la flânerie à partir du centre (ils se trouvent en contrebas de la fameuse Maison dansante et pas loin de l’île des Slaves située à hauteur du Théâtre national). Vous pouvez aussi accéder aux quais plus à l’ouest, notamment si vous visitez Vyšehrad mentionnée plus haut. Descendez alors la colline sans manquez les jolies maisons cubistes qui se trouvent à ses pieds et rejoignez les quais juste après le pont ferroviaire (et piéton !) qui permet de regagner la rive opposée (moins animée que la rive droite mais de plus en plus fréquentée avec cafés et festivals occasionnels). Dans un futur proche, un nouveau pont piéton reliera les deux rives, Prague 2 et le grand arrondissement de Prague 5.

En route, faites une pause dans la très sympa rue Na hrobci pour un café (Cafe Terapie au n°3), un verre de vin (Na břehu Rhôny au n°1) voire une glace (les Tchèques, très flexibles, mangent des glaces matin et soir et toute l’année et Gelato Puro au n°1 également est l’un des meilleurs de la ville).

Une fois sur les quais, des bateaux amarrés avec terrasse mais aussi des espaces cachés derrière d’étonnants hublots géants accueillent café ou galerie. Vous pouvez même embarquer avec Prague Steam Boats pour rejoindre le joli et grand zoo de Prague. Si vous avez du temps devant vous, vous pouvez enfin filer à vélo vers l’ouest, les pistes cyclables vous conduiront dans de pittoresques faubourgs le long de la rivière.

Goûtez la gastronomie locale et vivez la culture tchèque des brasseries, des auberges et des cafés

Les Tchèques se reçoivent peu à la maison mais ont une vie sociale très riche à l’extérieur du domicile. Entre deux balades dans les parcs et jardins, faites donc une pause dans un des très nombreux cafés praguois. Historiques ou secrets, ils vous attendent avec une grande variété de cafés mais aussi de soupes (il y a toujours de la soupe, hiver comme été en République tchèque) et plats chauds. Pour un simple café, prenez place à l’angle des grandes vitres du café Slavia d’où vous admirerez le ballet bien réglé des trams sur le quai. Pour manger un morceau, allez plutôt au café Louvre un peu plus loin dans la même rue Národní ou au Savoy de l’autre côté de la rivière.

Pour une bière et une cuisine plus roborative à l’arrivée des premiers frimas, fréquentez une brasserie traditionnelle. Je recommande d’ailleurs le restaurant récemment rouvert situé au sous-sol de la Maison municipale (où il y a aussi un restaurant au rez-de-chaussée). Après deux ans de reconstruction, l’immense salle est splendide !) Pas très loin vous avez aussi Pivnice Štupartská pour découvrir la cuisine locale dont le fameux et pantagruélique jarret de porc (koleno).

Le 11 novembre, pour la Saint-Martin, dans de très nombreux restaurants on se régale d’oie rôtie accompagné de bière bien sûr ou d’un bon vin rouge morave (à 11h11 précises on ouvre les premières bouteilles de vin nouveau : le Svatomartinské víno). Tous les plats de la gastronomie traditionelle tchèque sont copieux et gourmands !

De septembre à décembre, de nombreuses animations ont lieu un peu partout. En septembre-octobre, c’est l’arrivée du vin bourru (burčák), une tradition encore très vive en République tchèque (où on tue encore parfois le cochon à la campagne). Fin septembre, il y a aussi quelques marchés dédiés aux vins notamment dans le joli parc inspiré par la Renaissance italienne de Grébovka (appelé aussi Havlíčkovy sady) où vous trouverez également des vignes et un bar à vin : Altán Grébovka). Même chose du côté des vignes millénaires Saint-Venceslas (les plus vieilles du pays) situées sous le Château à Villa Richter (1832, Staré zámecké schody 6) où on célèbre aussi la Saint-Martin le 11 novembre. Saint-Venceslas aurait lui-même planté ces vignes au 10e siècle d’où la vue est tout simplement exceptionnelle. D’autres petits festivals consacrés au vin se tiennent sur les quais ou l’île des archers.

Dans les restaurants, l’arrivée de l’automne s’accompagne de celle de gibier au menu des restaurants (U Modré kachničky n’est pas le restau le moins cher mais une super adresse pour les plats de gibier)

Restaurez-vous aussi au cours de vos balades dans la Vieille Ville ou la Ville Nouvelle avec un verre de vin chaud ou un trdelník, la pâtisserie locale. Et pour un souvenir original, ne manquez pas la charmante petite boutique Les Houbeles dédiée aux champignons et située en plein centre (Růžová 7), vous y trouverez tout ce qui tourne autour de cette passion que les Tchèques ont bien ancrée : ramasser des champignons. Activité automnale qu’ils pratiquent à leur maison de campagne ou chalet en bois (chalupa) où ils fuient dès vendredi après-midi (les Tchèques sont, avec les Français, ceux qui ont le plus de résidences secondaires au sein de l’UE).

Fréquentez les festivals qui se tiennent à cette période de l’année

Prague est riche en évènements culturels à l’automne. Outre les petits festivals dédiés à la gastronomie, à la bière ou au vin évoqués plus haut, vous retrouverez de plus gros festivals comme Designblok, un festival consacré au design, un domaine où excellent les Tchèques ! Vous avez aussi le festival Signal, un festival dédié à l’art visuel et digital qui illumine façades et lieux publics de la ville pour des déambulations à la tombée de la nuit. Très romantique ! Ce festival a inspiré le scénariste d’un Spider-Man lorsque le super héros séjourne à Prague à l’occasion d’un certain « festival des lumières ». Retrouvez tous les festivals praguois dans mon article consacré à ce sujet !

Le 28 septembre, à l’occasion de la Saint-Venceslas et de la fête nationale, vous trouverez de petits marchés place Venceslas (Václavské náměstí) ou place de la République (Náměstí Republiky). Vous remarquerez aussi beaucoup de canoës, paddles et autres embarcations sur la rivière Vltava ce jour-là qui marque la fin de la saison de la navigation.

Et puis, toute l’année, du mercredi au samedi se tient à Prague 3 et Vinohrady sur la place Jiřího z Poděbrad un joli petit marché où de petits festivals sont souvent organisés, notamment le samedi . Vous pouvez faire une balade automnale dans le joli parc de Riegrovy sady avant ou après (voir plus haut le passage sur les jolis parcs).

Enfin, Prague est une ville de musique où ont séjourné Mozart ou Beethoven. Allez donc voir un concert classique !

Quand on vous tend un prospectus dans la rue pour un concert classique ce n’est jamais un attrape-touristes. Les ensembles sont toujours de qualité et les lieux de concerts superbes et nombreux (en attendant la future Philharmonie Vltava ! ) Vous pouvez aller au Théâtre national, au Théâtre des États, à l’Opéra d’État, à la Maison municipale, au Rudolfinum ou à la Chapelle des miroirs du Clementinum… Sans compter toutes les églises ! Vous pouvez consulter mon article sur les concerts de musique classique. Et pas besoin de s’endimancher le jour J, si les Tchèques font un effort particulier avant de se rendre au théâtre ou au concert, ils sont aussi extrêmement tolérants et personne ne vous regardera de travers si vous êtes en jean et baskets…

Découvrez la Ville Nouvelle à travers une balade bucolique

Qu’elle soit inondée de soleil ou pas, la Ville Nouvelle se prête bien aux balades romantiques automnales. Fondée par l’empereur Charles IV au 14ème siècle, ce dernier voulait en faire le centre spirituel et culturel de l’Europe, une « Nouvelle Jérusalem ». Commencez votre promenade à la station de métro I.P. Pavlova. Prenez la rue Na Bojišti jusqu’à la rue Ke Karlovu, où se trouve une belle maison baroque appelée « Amerika », elle abrite le musée Antonín Dvořák. La maison est entourée d’un jardin et de jolies statues. Continuez vers la maternité Apolinář de style anglais avec ses hauts murs de brique rouge. Le premier bébé y est né en 1875 (et un de mes enfants en 2016 😄).

Pas loin, se trouve l’église de l’Assomption de la Vierge Marie et de Saint-Pierre fondée elle-aussi au 14ème siècle par Charles IV. L’église, avec son couvent des Augustins, a subi de nombreuses reconstructions au cours de son histoire. Le Musée de la police tchèque occupe aujourd’hui l’ancien couvent. Poursuivez votre chemin en dessous de l’église et vous trouverez Bastion, un restaurant de standing mais surtout un petit jardin parsemé de sculptures d’art moderne et entouré de hauts murs avec une vue unique sur Vyšehrad et la tour d’observation de Petřín. Le bastion faisait partie des fortifications de la Ville Nouvelle de Prague et a été joliment restauré. Juste à côté, ne manquez pas le jardin Ztracenka soit « le jardin secret ». Le bien nommé car ares sont les Praguois qui le connaissent (à leur décharge Prague est une ville verte avec des parcs partout…)

Prenez la rue Horská à côté du parc Folimanka jusqu’à la rue Na Slupi. De là, vous pouvez continuer vers Vyšehrad ou vers Karlovo náměstí. En chemin, vous passerez devant le jardin botanique de l’université Charles. Un jardin universitaire de petite taille mais sympa avec ses serres.

En montant légèrement le long de la rue Vyšehradská, vous passerez devant le monastère Na Slovanech (Emauzský klášter). Ses deux clochers élancés et modernes s’élèvent vers le ciel. Le monastère, fondé en 1347 par l’empereur Charles IV, faisait partie d’un ensemble de bâtiments sacrés qui formaient la forme d’une croix sur le plan de la Ville Nouvelle. Un monastère gravement endommagé par des bombardements américains le 14 février 1945 quand 62 avions victimes du brouillard larguent 250 bombes sur Prague et non sur Dresde qui était alors la cible. D’importantes réparations ont été effectuées dans les années suivantes avec ces deux triangles en béton si étonnants qui se croisent avec des pointes dorées. Si vous êtes attentif, vous remarquerez que l’une des tours est un peu plus petite. C’est caractéristique de l’architecture médiévale des cathédrales. La tour la plus puissante symbolise le principe masculin, et la plus étroite et légèrement plus petite, le principe féminin. L’ajout n’a été achevé qu’en 1968.

Tout près, la place Charles (Karlovo náměstí), la plus grande de Prague, s’ouvre devant vous (elle devrait subir de très gros aménagements dans le futur). La majeure partie de l’espace est occupée par un grand parc avec arbres, statues et fontaine. Côté nord de la place, l’hôtel de ville gothique de la Ville Nouvelle est aujourd’hui un lieu d’expositions (café Neustadt très sympa dans la cour pavée). C’est dans ce bâtiment qu’a eu lieu la première défenestration de Prague en 1419, ce qui a conduit au début des guerres hussites. De la tour, vous aurez une belle vue sur la ville. Il y a d’autres bâtiments remarquables dans le coin dont l’église baroque orthodoxe de Saints Cyrille-et-Méthode à l’histoire tragique.

S’il fait beau, dirigez-vous de la place vers la rivière Vltava et profitez du reste de la journée à Náplavka, où se déroulent régulièrement des événements culinaires et culturels comme mentionné plus haut.

Dernière option sympa si vous en avez le temps, faites une escapade hors de Prague sur la journée vers Karlštejn (balades sympas aussi à partir du village de Srbsko dans le Karst de Bohême : falaises du village de Svatý Jan pod Skalou, grottes de Koněprusy et carrière remplie d’eau à Velká Amerika) ou Kutná Hora !


Et pour les séjours longs et nature à l’automne en République tchèque, direction :


-la Moravie du sud, grande région viticole, pour la visite des caves en novembre dans la région des collines de Pálava (villages de Horní et Dolní Věstonice, Pavlov, Velké Pavlovice, Hustopeče) ou la visite des châteaux de Lednice ou Valtice.

-le triangle de Bohême et ses spas bons pour le corps et le moral à Karlovy Vary, Mariánské Lázně (plus d’infos dans cet article), Jáchymov ou Františkovy Lázně

-les forêts primitives des monts de la Jizera, de la montagne Javořina ou des massifs montagneux des Beskides (infos en anglais ici)

-les balades automnales de Sázava Pacific (train historique jusqu’à Posázaví), de Kralupy à Okoř ou de Kokořínsko (infos en anglais ici)

-les tours d’observation de Vlašim, Lipno ou Bohdaneč qui comptent parmi plus de 350 à travers la République tchèque qui est le pays au monde qui en recense le plus (infos en anglais ici)

-les ruines des châteaux ou forteresses de Trosky (dans la région, très sympa et pas loin de Prague, du Paradis tchèque ou Český ráj), Okoř, Svojšice (infos en anglais ici)…

18 Comments

  1. Bonjour ,nous arrivons à Prague le 25 décembre,nous avons loué un appartement et nous avons deux enfants de 3 et 13 ans ,nous cherchons un restaurant ou manger le 25 au soir ,mais quelque chose de pas trop chic parce qu’avec notre fils de 3 ans il ne tiendra pas 15 plats !quelque chose qui fasse fête de Noël mais simple !en plus le 25 au soir j’imagine que le marché de Noël est fermé et pas mal de restaurants aussi !

    1. Bonjour, bien délicat de vous indiquer un restaurant en particulier mais n’ayez crainte Prague est une ville très touristique, à Noël d’autant plus, donc tout sera ouvert en permanence et bien évidemment les marchés de Noël les trois jours fériés que sont les 24, 25 et 26. Aucune obligation légale ici de fermer dimanches et jours fériés (depuis peu, seules les surfaces de plus de 200m2 doivent fermer certains jours fériés). En plus, service continu dans les restaus entre 11h30 et 22h grosso modo. Bien à vous,

      1. Bonjour Mathieu, je viens à Prague accompagnée d’une amie du 28/11 au 2/12, seriez vous dispo pour nous accompagner pour nous guider sur des lieux incontournables. Je vous remercie

  2. Bonjour,
    Je viens découvrir Prague sur 3 jours avec ma grand-mère du 15 au 18 novembre 2022. Nous ne pourrons pas nous permettre de marcher toute la journée, cela étant trop fatiguant pour elle. Auriez-vous un conseil à donner, proposeriez-vous une visite guidée adaptée?
    En vous remerciant par avance,
    Cordialement,
    Fanny

  3. Bonjour Mathieu nous sommes à Prague du 05 au 07 novembre et nous serions intéressés par une visite. Auriez-vous des disponibilités et quel serait le tarif ?
    Je vous remercie de votre réponse
    Pascale & Marc

  4. Bonjour Matthieu.
    Nous revenons d’un séjour de 4 jours à Prague. C’était fantastique. Par chance, nous avons un temps magnifique.
    Les petits comme les grands sont ravis.
    Merci beaucoup pour tous vos conseils, astuces, bons plans…Vous avez été notre guide pour tout le séjour.
    Bravo pour tous vos textes.
    Bonne soirée
    Rachel & Co

    1. Bonjour Rachel et merci car je suis bien sûr toujours ravi quand Prague plaît aux visiteurs. Si la météo ou le blog peuvent y contribuer c’est encore mieux. Et Prague est définitivement une ville verte faite pour les enfants. Bon retour et merci encore,

      1. Bonjour mathieu
        Je fais une surprise à mon epouse pour son anniversaire nous serons à Prague du 20 au 24 novembre
        Votre blog m a permis de préparer notre voyage
        Pourriez-vous nous faire une visite le lundi? Merci de votre retour
        Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *