Visitez les 5 plus belles îles de Prague

Une petite dizaine d’îles se trouvent dans le centre-ville de Prague ou à proximité. Chacune d’entre elles a son charme et son histoire. Dans cet article, vous allez découvrir les 5 îles principales, celles à ne pas manquer quand vous visiterez la capitale tchèque !


Des îles où faire une pause relaxante loin du bruit de la ville.


Et s’il fait beau et chaud, vous aurez l’occasion de vous mettre à la fraîche. Attention, si vous louez un pédalo – ce qui reste une très bonne idée !- vous n’aurez pas le droit d’accoster à ces îles. Venez avec moi à la découverte des îles de Prague !

 

 L’île des archers, mon île préférée

C’est toujours ma préférée même si je l’aimais plus encore avant sa rénovation. Son petit côté sauvage en plein centre-ville de Prague en a pris un coup. Fini aussi le cinéma en plein air l’été… Peu importe, je m’y rends souvent faire une sieste sur un banc. Cette île est accessible des deux rives par le pont des Légions (most Legií) qui la surplombe. Au milieu du pont, un escalier d’un côté et un ascenseur de l’autre vous permettent de descendre sur l’île. Une île qui était dès le XIVe siècle et Charles IV un terrain d’entraînement pour les archers de la ville. Aujourd’hui encore, vous pourrez apercevoir des cibles derrière le palais de style Empire qui fait café-restaurant. Ce dernier établissement offre une vue incroyable sur le Théâtre national. Je vous conseille d’y aller boire un verre le soir quand le Théâtre brille de mille feux mais attention, n’y dinez surtout pas ! Ce restaurant a toujours eu très mauvaise réputation et malgré un emplacement unique les Praguois n’y vont pas (nourriture médiocre, arnaques…). Vous pouvez aussi dans cette partie de l’île louer des paddle boards, une excellente idée par fortes chaleurs.


Střelecký ostrov, idéalement placée au milieu de la rivière et endroit parfait pour les soirées d’été


À l’opposé, dans l’autre partie de l’île, se trouve un parcours en bois sympa pour les enfants mais surtout la pointe nord et son sable qui vous offre une jolie vue sur le pont Charles. Vous pourrez alors prendre de jolies photos les pieds dans l’eau. Enfin, dès les beaux jours, nombreux festivals, un bar (Kolchida) sur une barge où vous pourrez boire une bière ou vos restaurez sous des lampions (cuisine géorgienne) mais surtout Střelák que j’adore pour son bon esprit : une caravane (Cocovan), un tipi et un ponton (grill et souvent musique live). On ne peut pas trouver plus relaxant !

Comment y accéder ?

Rien de plus facile : empruntez le pont des Légions (most Legií) dans le prolongement de la rue Národní et au milieu de ce dernier, prenez les escaliers à gauche ou l’ascenseur à droite pour descendre vers l’île.

L’île des enfants, une aire de jeux et un club de jazz

L’île des enfants (Dětský ostrov) se trouve à proximité de la précédente, dans le quartier de Smíchov (sur la rive gauche de la Vltava). Pourquoi l’île des enfants ? Tout simplement parce qu’elle abrite depuis le début des années 1960 une grande aire de jeu pour enfants !


Dans la partie nord de l’île, vous verrez aussi une statue allégorique, en bronze haute de trois mètres symbolisant la Vltava et ses affluents.


À proximité aussi, le superbe club de jazz Jazz Dock (Janáčkovo nábř. 2), lieu idéal pour boire un verre au plus près de la rivière.

Comment y accéder ?

Entrée par le sud, à hauteur du 29 Janáčkovo nábřeží et à gauche d’un restaurant avec une jolie terrasse qui couvre la pointe de l’île, arrêt de tram le plus proche : Arbesovo náměstí (trams 9,12, 15 et 20).

 

L’île de Žofín

Vous ne pourrez pas manquer l’île slave (Slovanský ostrov) en face des deux îles précédentes. C’est depuis 1838 que l’île porte le nom de Žofie (ou Sophie de Bavière), mère de l’empereur François Joseph 1er. L’’île a toutefois été rebaptisée en 1925 île des Slaves, en souvenir du célèbre rassemblement de 1848 organisé en vue d’unifier les Slaves au sein de la monarchie autrichienne. Jusqu’à la construction de la Maison municipale (Obecní dům) au début du XXe siècle, l’île de Žofín était le centre de la vie mondaine praguoise.


L’île de Žofín a su conserver son atmosphère 19ème siècle. 


Ce n’est plus le cas aujourd’hui, même si le beau pavillon Sophiede style néo-Renaissance accueille toujours quelques bals et fait restau. Un petit train aux beaux jours ainsi qu’une aire de jeux réjouiront le plus petits (voir mon article : « Que visiter à Prague avec des enfants ? »). Les plus grands pourront louer un pédalo (plusieurs loueurs, à chaque extrémité de l’île). Je vous conseille de faire du pédalo le soir au coucher du soleil aux beaux jours (c’est parfois possible jusqu’à 22h et c’est fantastique !) Enfin, derrière le pavillon, jetez un œil à Mánes, du nom du peintre Josef Mánes, autre bâtiment remarquable construit en 1930 et consacré à la culture. A ce lieu d’exposition récemment rénové s’ajoute aussi aujourd’hui un restaurant avec vue imprenable sur la rivière et une agréable terrasse d’été.

Comment y accéder ?

Accès par une passerelle situé Masarykovo nábřeží (à hauteur du numéro 34), juste derrière le Théâtre national, ou par Mánes (1, Masarykovo nábřeží).

 

L’île de Kampa, la plus romantique

C’est la plus romantique avec sa petite place de marché entourée de maisons historiques des XVIIe et XVIIIe siècles, son parc orné de statues et ses maisonnettes au milieu desquelles l’eau s’écoule lui donnant le titre de « Venise praguoise ». Elle est située tout près du pont Charles, dans le quartier du Bas Côté (Malá Strana).


l’île de Kampa n’en est pas vraiment une.


C’est la seule île de Prague créée artificiellement au XIIe siècle puisque séparée de Malá Strana par un canal creusé au Moyen-Âge. La Čertovka (« le ruisseau du diable ») entraînait alors les roues des moulins dont il reste quelques vestiges : grande roue en bois ou Mlýnská kavárna. Dans ce dernier café à l’atmosphère chaleureuse, vous aurez peut-être la chance de croiser le célèbre David Černý (voir mon article). Les bébés de l’artiste entourent d’ailleurs le musée Kampa un peu plus loin. Le musée de style néo-gothique, qui abrite la riche collection d’art moderne tchèque des époux Mládek, est aussi installé dans d’anciens moulins…

Comment y accéder ?

Accès très facile. Je vous suggère pour ma part d’entrer sur l’île à partir du grand escalier qui part du Pont Charles.

L’île Štvanice, la « grande île » alternative

C’est la « grande île » ou « île de la chasse à courre » car à la fin du XVIIe siècle un parc y avait été aménagé pour cette pratique. C’est aussi là, en 1932, que la première patinoire de Prague a été construite. Détruite en 2011, vous ne l’y verrez plus, par contre vous y trouverez un stade de tennis, un skatepark, de jolies écluses et des portes pour les compétitions de kayak. Depuis 2020, une plage a même été aménagée pour se baigner dans la rivière Vltava (plus propre qu’elle ne l’était paraît-il). Plovárna Baden Baden (accessible aussi via la navette fluviale publique) renoue donc avec les habitudes du 19ème et du début du 20ème siècle et ce type de piscines urbaines qui existent à Copenhague, Berlin ou Vienne. De l’autre côté de l’île, à l’ouest, c’est la Prague alternative. Vous trouverez la très sympa Villa Štvanice (1824 et monument protégé) qui fait bar et théâtre (bonne musique electro aussi). Il y a aussi un club alternatif, Fuchs 2 (un des bons clubs electro de Prague) et le bar Bike Jesus pour les amateurs de vélo mais pas que. Faites la balade de bout en bout de l’île, c’est très sympa même sous la neige et vous n’y rencontrerez pas un touriste. J’aime particulièrement à l’extrémité ouest le bâtiment hydroélectrique vert d’architecture Art nouveau.

 

Comment y accéder ?

Arrêt de tram Štvanice (ligne 14).

Pour être complet et plus d’infos sur ces 5 îles (accès, histoire, quoi y faire ?), consultez cette page en anglais qui présente toutes les îles de Prague !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *