Le palais Deym : un bâtiment méconnu mais génial à Prague


Souvent, quand je me balade dans les rues de Prague, j’observe les façades des maisons et des palais. Partout, mosaïques, enseignes, colonnes, statues, atlantes ou cariatides surprennent les curieux… Tous ces détails architecturaux font la richesse et le charme de Prague. D’ailleurs, un petit conseil : ne vous enfermez pas dans les musées et parcourez les rues de Prague lors de votre séjour ! Vous en garderez de bien plus jolis souvenirs. Autre conseil : quand vous vous baladerez, levez le nez au ciel pour apercevoir un bout de toit qui peut receler bien des trésors !

C’est comme cela que j’ai découvert le palais Deym (Deymovský palác) et les incroyables statues qui le dominent. Des statues à l’image de Prague : inattendues et surprenantes ! De style néoclassique, le palais Deym a été construit en 1821 et se trouve tout près de la fameuse rue Národní, une des artère les plus connues et fréquentées de Prague (Café Louvre, Théâtre national…) Après avoir appartenu à différents propriétaires, le palais Deym a été nationalisé en 1948 à l’arrivée des communistes au pouvoir et a accueilli l’ambassade d’Israël de 1948 à 1967. Aujourd’hui, le bâtiment abrite des bureaux mais il est surtout surmonté de trois statues modernes qui surprennent les rares passants qui s’aventurent dans la rue Voršilská. En effet, l’une des statues présente une femme armée d’un fusil quelque peu incongru !

Qui est l’auteur de ces trois intrigantes statues de femmes à la tête de verre ? Trois femmes dans trois positions : l’une est joliment assise, une autre est debout et la dernière, celle au fusil, couchée. D’après mes recherches (le bâtiment et ses statues est très peu documenté), il pourrait s’agir de l’inégalable David Černý dont les oeuvres sont présentes partout à Prague comme la tête de Kafka, le cheval du passage Lucerna ou encore les bébés de la tour de télévision… Voici d’ailleurs les 10 oeuvres de David Černý à ne pas louper à Prague. Que l’artiste soit l’auteur ou pas de ces statues de femmes, peu importe, je vous invite à aller les découvrir ! Vous passerez forcément à côté : la rue Voršilská débouche sur la rue Národní où vous passerez obligatoirement à un moment ou l’autre de votre séjour à Prague. Vous découvrirez alors un petit secret insolite de Prague. Et la nuit les têtes s’illuminent ! Immanquable !

Palais Deym (Deymovský palác)

Voršilská 10 (à l’angle avec la rue Ostrovní)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *