12 attrape-touristes et arnaques à Prague à fuir à tout prix

Prague est une ville fabuleuse où on se plait à revenir, au même titre que Paris ou Venise. De plus, c’est une ville parfaitement sûre. Le seul risque que vous courez, c’est celui de vous faire voler ou arnaquer. Mais en suivant mes 12 conseils, vous ne tomberez pas dans le panneau ! Vous saurez éviter ces pièges et attrape-touristes que je connais très bien. En effet, j’habite depuis près de 15 ans à Prague et je peux donc vous indiquer tout ce qu’il faut fuir sans même réfléchir pour un séjour réussi à Prague.

Acheter, manger ou dormir dans la rue Karlova

La rue Karlova, tous les touristes à Prague y passent ! La rue Charles (en français) serpente entre la place de la Vieille-Ville et le pont Charles. Elle est piétonne et suit l’ancien itinéraire de couronnement des rois de Bohême, un chemin qui les conduisait jusqu’à la cathédrale Saint-Guy. C’était autrefois une des artères principales de la ville. Au Moyen-Âge, elle était habitée par des couteliers, puis, à la période du baroque, par des cordonniers. Mais aujourd’hui ce sont les marchands du temple qui ont investi les lieux !

C’est la rue la plus fréquentée de Prague ! Préparez-vous à jouer des coudes…

Une succession de boutiques de souvenirs made in China, de restaurants malhonnêtes (regardez cette vidéo édifiante en anglais), d’hôtels bruyants où je vous déconseille de poser vos valises… Bref, une rue à éviter surtout si vous n’aimez pas la foule car vous serez au coude-à-coude. Il y a tellement de monde qu’on finit par ne pas voir les jolies façades ou les entrées du Clementinum (entrée latérale), de l’église Saint-Clément (concerts de musique classique) ou du palais baroque Colloredo-Mansfed au n°2 (expos) avec sa façade néo-rococo et sa belle fontaine avec une statue de Neptune. Si je vous déconseille fortement d’y manger, vous pouvez par contre acheter un trdelník, cette pâtisserie emblématique de Prague à Good Food au numéro 8. C’est le meilleur de la ville 😋

Faire du change au mauvais endroit, retirer aux ATM, accepter la conversion lors des paiements par carte…

C’est un des points noirs de Prague où, comme partout où le tourisme est roi, on vous voit parfois comme un porte-monnaie sur pattes. Si Prague est une destination très bon marché (une bonne raison parmi d’autres d’y aller), on va essayer de vous voler au moment de faire du change, de retirer de l’argent ou de payer. D’abord, quel qu’en soit le motif, ne faites jamais de change dans la rue. Vous risqueriez de vous retrouver avec des forints hongrois ou des couronnes de la Première République tchécoslovaque ! Ensuite fuyez les bureaux de change aux taux indécents de parfois 16 CZK pour 1 EUR au lieu de 25 ou 26 CZK ! Pour connaître les deux meilleures adresses où faire du change, consultez mon article sur le sujet ou la carte des bureaux de change honnêtes publiée par Honest guide qui diffuse aussi des vidéos (en anglais). Dans les bureaux de change, demandez toujours au préalable combien de couronnes vous allez recevoir commission incluse et calculez vous aussi. Car une fois que vous avez l’argent en main c’est fini. Et exigez un reçu !

Ne retirez JAMAIS d’argent aux distributeurs ATM Euronet qu’on trouve un peu partout ! Ils vous prélèveront 15 % de commission !

En outre, ne retirez pas aux distributeurs avec les mentions ATM et Euronet, vous serez volés : ils vous proposent des montants à retirer de 400 ¨¨EUR minimum, proposent de faire eux-mêmes la conversion (surtout décliner !) et prélèvent pour finir une commission de 15 % soit 60 % dans leur poche comme expliqué en anglais ici. En plus ils détruisent le patrimoine local comme vu ici toujours en anglais ! C’est totalement interdit mais cette arnaque est tellement rémunératrice qu’ils payent les amendes reçues par les commerçants. Enfin, dernier conseil, refusez systématiquement au moment de retirer ou de payer par carte la conversion qu’on vous propose sans quoi, là encore, vous serez volés !

Visiter les musées de la torture, des machines sexuelles, du KGB, du chocolat…

Des musées, il y en a beaucoup de tout à fait intéressants à Prague et si je ne les conseille pas souvent c’est que le temps est compté quand on est à Prague pour un week-end ou 3 jours. Mieux vaut se balader et admirer l’architecture de la « ville d’or ». Vous pouvez consulter mon article sur les musées incontournables à Prague. Sachez aussi que les musées de la ville de Prague, les musées de la Galerie nationale ou les sites du Musée national sont hautement recommandables, sans compter les sites du Château, le Musée juif ou encore le musée des Arts décoratifs.

Prague a suffisamment de musées intéressants, évitez les mauvais !

Par contre, il faut vraiment avoir du temps à perdre pour entrer dans les musées de la torture (comme ailleurs en Europe, peu ou pas d’objets originaux mais des copies dans ce musée parfaitement situé au bout de la rue Karlova juste avant le pont Charles…), de l’érotisme (des machines sexuelles en fait et 10 EUR le ticket d’entrée à l’approche de la place de la Vieille-Ville…) ou du chocolat (visité en son temps par un ancien président français). Ils sont tous situés dans les artères principales de la Vieille Ville pour mieux alpaguer les gogos. Plus discret, dans le charmant quartier de Malá Strana, le musée du KGB est tenu par un nostalgique de l’URSS qui aime bien manier les armes à feu… (le musée du communisme par contre est intéressant, voir ici). Bref, réfléchissez bien avant d’entrer dans l’un de ces derniers musées. Vous pourriez sûrement mieux profiter de votre temps. Et attention, les attrape-touristes se multiplient : deux musées Dalí, plusieurs musées des illusions… Ne tombez pas dans le panneau !

Monter dans le premier taxi venu en pleine rue ou à la gare

Les taxis praguois ont toujours eu très mauvaises même si les choses se sont lentement améliorées. Désormais, à l’aéroport (je rappelle tout de même que le transfert en bus depuis et vers l’aéroport est à un prix dérisoire et fonctionne très bien), les taxis sont tous sérieux et appartiennent aux 2-3 compagnies qui ont remporté l’appel d’offres et répondent à un cahier des charges. Pas de mauvaises surprises ! Par contre, près de la Gare principale ou des gares routières méfiance ! Ne montez jamais dans l’un de ces taxis ! La mairie a même fait enlever les panneaux indicatifs à la gare car ils orientaient les touristes vers des chauffeurs sans aucun scrupule.

Pour ne pas vous faire arnaquer, lisez mon article sur les taxis à Prague

De même, si vous hélez un taxi dans la rue, demandez avant de partir le prix de la course et dites que vous avez besoin d’un reçu (obligation légale). Cela obligera le chauffeur à brancher le taximètre ! Les Praguois recourent eux aux compagnies officielles sérieuses en réservant leur taxi par téléphone et reçoivent ensuite un sms de confirmation avec prix de la course, numéro d’immatriculation et type du véhicule. En général, le taxi est là en 5-10 min. Très populaires, les applications Uber bien sûr mais aussi Bolt ou Liftago.

Chapka, poupées russes, bouteilles de fausse absinthe…autant de souvenirs bidons !

Attention aux souvenirs qui n’en sont pas vraiment ! La chapka et les poupées russes n’ont rien de tchèque comme vous pouvez vous en douter. L’absinthe non plus à ma connaissance. D’ailleurs, toutes ces petites bouteilles de couleur verte qui égayent les vitrines des épiceries du centre-ville n’en contiennent pas (si vous voulez vraiment en boire, allez à Absintherie (deux adresses en plein centre à Prague) mais attendez-vous surtout à y rencontrer des touristes. Autre alternative couleur locale cette fois, la liqueur assez particulière Becherovka et son enseigne du n°4 place Venceslas ou une bonne vieille slivovice (alcool de prune) que vous trouverez dans absolument tous les bars de la ville. Pour vous inspirer, consultez ma liste de 12 souvenirs à rapporter de Prague !

Acheter des bonbons dans une des nombreuses boutiques de la ville

L’arnaque totale que ces magasins de bonbons ! J’ai toujours de la peine en voyant des touristes entrer pour acheter quelques sucreries en vrac et faire plaisir aux enfants sachant qu’ils vont se faire voler en toute impunité ! Vous reconnaîtrez facilement ces boutiques dont certaines à l’enseigne d’un pirate. Elles s’appellent Captain Candy et on les retrouve partout en Europe comme vous l’apprendrez dans cette vidéo en anglais. L’une d’entre elles se trouve bien sûr dans la fameuse rue Karlova mentionnée plus haut… Cherchez bien le prix aux 100 gr (pas facile à trouver bien sûr) et vous comprendrez. En général, c’est plus de 30 EUR le kilo et on joue sur la présentation et mise-en-scène pour attirer les passants. Par contre, pour vous faire plaisir allez à la boutique Pedro du passage Světozor, ce sera 10 fois moins cher comme vous l’apprendrez dans cette autre vidéo édifiante en anglais ! Je recommande moi aussi les bonbons tchèques Pedro dans mon article sur les 10 activités à faire avec des enfants à Prague, consultez-le !

Faire un tour en calèche, en voiture de collection ou en bus panoramique

Sachez-le, Prague se découvre à pied et pas autrement ! Le centre historique est très réduit. Vous prendrez peut-être le tram deux ou trois fois seulement au cours de votre séjour si celui-ci excède un week-end et que vous souhaitez découvrir un quartier un peu excentré comme Prague 2 ou Prague 3. Pas besoin bien sûr de tour en calèche au départ de la place de la Vieille-Ville. Ces dernières devraient d’ailleurs être bientôt interdites par respect pour les chevaux. Le beer bike est aussi en sursis et je ne vois plus de rickshaw à l’asiatique… Quant aux voitures de collection qui stationnent dans la rue Pařížská, ce sont souvent de pâles copies. Enfin, les tours en bus n’ont vraiment aucun intérêt dans une ville où il fait bon se perdre dans les ruelles pavées. Des lecteurs me demandent également souvent conseil pour une croisière sur la rivière Vltava, je peux conseiller Jazz Boat pour une balade nocturne, Lod’ Pivovar pour les amateurs de bière ou l’insolite petite navette fluviale jamais référencée dans les guides touristiques.

Des massages thaïs pas très couleur locale…

Je n’ai jamais compris pourquoi on préférait McDonald’s à mes 10 bons petits restaus locaux typiques ni Starbucks aux superbes cafés historiques de Prague. Tout comme je n’ai jamais compris pourquoi venir se faire masser les pieds à Prague à la mode thaï ! Certes, les pavés sont partout à Prague mais une bonne paire de basket glissée dans la valise devrait faire l’affaire ! Ce type d’établissements dénature complètement le caractère authentique dy centre ville et on en retrouve place Venceslas ou place de la Vieille-Ville. Et puis quel intérêt de s’exposer en vitrine les pieds dans l’eau pour une séance de fish pedicure sous le regard goguenard des badauds ? Bref, chacun son truc mais je vous conseille plutôt les relaxants bains de bière qui ont du succès depuis quelques années auprès des visiteurs, un hôtel avec spa ou, pourquoi pas, de filer directement dans une des célèbres villes thermales du pays !

S’attabler en terrasse place de la Vieille-Ville

Vous n’y rencontrerez jamais un vrai Praguois ! S’attabler en terrasse place la Vieille-Ville ou place Venceslas (éviter les sandwiches du n°28 au prix astronomique, arnaque totale !), c’est l’assurance de payer sa bière, son café ou son plat, trois fois le prix ! C’est un peu comme si un habitant de Montmartre s’attablait place du Tertre à Paris, la note sera salée. Place de la Vieille-Ville, deux adresses font exception et vous pouvez vous y rendre car la vue compense largement l’écart de prix : il s’agit de l’incroyable terrasse de l’Hôtel U Prince avec son panorama à couper le souffle sur les toits de la ville et de la salle du Café Mozart avec vue plongeante sur la fameuse horloge. Deux très bons plans très peu connus des touristes !

Arnaques au restau, méfiance !

Déjà, sachez que vous ne devez jamais dépenser plus de 75 CZK (3 EUR) pour une bière ! La restauration est très bon marché à Prague et la bière encore plus (son prix tourne plutôt autour de 40 CZK le demi-litre à Prague soit moins de 1,5 EUR !) Au déjeuner, la plupart des restaurants proposent aussi une offre très bon marché avec un plat à 150 CZK (soit 6 EUR) grand maximum. Attention, cette offre du jour n’est pas toujours affichée dans le menu mais sur une feuille volante ou un panneau (polední menu ou denní nabídka). N’hésitez pas à demander à ce qu’on vous traduise cette offre en anglais. Certains lecteurs m’alertent aussi de temps en temps sur les arnaques dont ils ont été victimes : apéro « offert » à U Fleků, bretzels « gratuits » à U Vejvodů, arnaque à Malostranská pivnice…

Attention aux cadeaux qui n’en sont pas et pourboire recommandé mais jamais obligatoire d’un point de vue légal !

Soyez vigilants er refusez les cadeaux qui n’en sont pas (il est rare que l’on vous offre quelque-chose en République tchèque, sachez-le, le sens du commerce n’y est pas très développé). Quant au service, il n’est jamais inclus mais pas obligatoire ! Il est de coutume de laisser 5-10 % en arrondissant la note. Lisez mon article sur le sujet et, si vous n’êtes pas satisfait, ne vous laissez pas impressionner par un serveur désagréable et insistant, vous avez le droit de ne rien laisser ! Enfin, fuyez les restaurants des grands axes touristiques (avec menu écrit au fluo en devanture dans toutes les langues et couverts facturés) et préférez ceux des petites rues ou bien sûr ceux que je recommande ici ! Même chose pour les épiceries, celles des axes touristiques sont souvent hors de prix et il m’arrive de ressortir les mains vides, éloignez-vous un peu ou aller au supermarché.

Acheter ses tickets de musée ou de train via une agence

Je sais que cela existe et c’est mieux de s’en passer pour ne pas payer un surplus. Dès lors qu’il y a un intermédiaire on paie plus cher c’est logique. De petits kiosques dans les endroits touristiques proposent visites et escapades ici ou là. N’y recourez pas ! Sortir de Prague pour la journée est un jeu d’enfant tant les transports publics sont faciles à prendre et efficaces. Si vous voulez aller au château de Karlštejn ou à l’ossuaire de Kutná Hora sur la journée, rendez-vous aux guichets de la Gare principale où on pourra vous renseigner en anglais (ou consultez cette page toujours en anglais pour un achat en ligne). Même chose pour des escapades plus longues comme les villes thermales ou Český Krumlov.

Réserver son hôtel très loin du centre historique

Lisez attentivement mon article sur les quartiers à éviter à Prague pour trouver son hôtel ! En effet, un logement mal situé peu gâcher un séjour ! Certains établissements (notamment les grands complexes hôteliers qui reçoivent essentiellement des groupes en voyages organisés) vous expliqueront que, malgré l’éloignement, vous serez très vite dans le centre en transports publics. C’est sûrement vrai puisque -on l’a dit- ces derniers fonctionnent très très bien à Prague. La question est : « Pourquoi être loin de tout et de toute animation et mettre 20 minutes à rejoindre le centre-ville quand on peut y loger au même prix ? » Regardez mes bons plans hôtels as chers ou cherchez un quartier qui vous convient sur cette page plutôt qu’aller poser vos valises à perpète ! Attention aussi aux fake Airbnb, soyez vigilants !

Honest guide est un guide en anglais qui dénonce également toutes ces arnaques, consultez leur chaîne Youtube si vous voulez en savoir plus..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *