14 souvenirs à rapporter de Prague (et 3 à oublier)

Pendant votre séjour à Prague, vous allez passer devant énormément de boutiques de souvenirs. La plupart sont sans intérêt notamment dans la rue Karlova : elles vendent des souvenirs fabriqués en Chine mais aussi des objets qui n’ont rien à voir avec la République tchèque. Pour rapporter un souvenir original et authentique, suivez-moi vers les meilleures boutiques de souvenirs de Prague.


14 souvenirs originaux, beaux et authentiques de Prague


Ces magasins sont souvent hors des rues les plus touristiques et certains sont cachés dans des passages difficiles à trouver. Si vous êtes pressés, je vous conseille les chaînes Manufaktura et Botanicus mais surtout la boutique Orel and Friends tenue par un Français soucieux de mettre en valeur originalité et savoir-faire tchèque en matière d’artisanat : jolis carnets et affiches, céramiques, jouets en bois, bijoux et seul endroit à Prague à proposer du modrostik, technique traditionnelle d’impression du tissu en Europe centrale (motifs blancs sur un superbe bleu indigo) et inscrite au patrimoine immatériel de l’UNESCO. Stéphane Corbet a même eu les honneurs du magazine Geo et fait partie des bons plans de Prague (voir adresses plus bas) !

Du cristal ou du grenat de Bohême

Vous trouverez à Prague de nombreuses boutiques de souvenirs consacrées au cristal de Bohême. Verres à pied, vases, bijoux ou bibelots parfois très kitsch… il vous faudra faire le tri. Je n’ai pas de boutique spéciale à vous recommander mais si vous voulez vous assurer de la qualité, vous trouverez des boutiques Moser (mon préféré, fabriqué dans la ville thermale de Karlovy Vary, Na Příkopě 12), Artěl (U Lužického semináře 7) et Rückl et sa cigogne que j’aime beaucoup aussi (Železná 20), ou encore l’autrichien Swarovski et son cygne (Celetná 7 et Malé náměstí 1). Tout cela a un prix bien sûr !


Plus original et moins cher, pourquoi ne pas rapporter un bijou fait de grenats ?


Le grenat tchèque, d’un beau rouge intense, est apprécié depuis des siècles. Le grenat s’est formé dans les entrailles de la Terre il y a des millions d’années avant d’apparaître à la surface avec l’activité volcanique. Il est extrait à une profondeur de 2 à 8 mètres, notamment dans le Paradis de Bohême (Český ráj). Vous trouverez de très jolis grenats à prix souvent modérés (c’est moins cheter que les rubis !) chez les nombreux antiquaires de Prague. Si vous voulez vous assurer de leur qualité et origine, préférez ceux de la société Granát Turnov (poinçons G1 ou G2) propriétaire de la marque Grenat de Bohême. L’atelier de fabrication de Turnov est le seul propriétaire des mines de grenats et le seul possesseur de la licence d’extraction en République tchèque. Chaque bijou est accompagné d’un certificat qui confirme qu’il a été fabriqué à la main à Turnov à partir d’un pyrope tchèque (et pas chinois !) Vous trouverez de très jolies choses au n° 1 de la rue Panská, au n° 3 de la rue Havířská ou au n° 28 de la rue Dlouhá (mais aussi au n°19 avec Studio Šperk). Porte-bonheur, des bijoux sertis de grenats sont parfois offerts par le gouvernement tchèque aux hôtes étrangers…

Une affiche de film

souvenir prague

J’ai toujours été émerveillé de voir la qualité des affiches de cinéma confectionnées dans la Tchécoslovaquie socialiste en termes d’inventivité. Dès les années 50, et notamment pour les productions étrangères, on faisait une affiche pour le marché national en fonction de l’air du temps (collages surréalistes, psychédélisme etc…) Le distributeur, s’il pouvait acquérir des films étrangers, ne recevait par contre que rarement du matériel publicitaire. Souvent, il n’y avait même pas de synopsis si bien que l’affiche n’avait rien à voir avec le film ! Ainsi, par exemple, les affiches du Gendarme de Saint-Tropez (Louis de Funès est une véritable idole en République tchèque) sont-elles complètement décalées ! Et c’est la même chose pour les Truffaut, Hitchcock, Visconti ou Forman… Sous le communisme, les affiches des films étaient un des rares domaines où les artistes pouvaient donner libre cours à leur inventivité.


Avis aux cinéphiles ! Une seule véritable boutique dans le passage Světozor (Vodičkova 41) avec Terry Posters


La boutique a été inaugurée en 2005 par Terry Gilliam (d’où son nom car il donna une paire de chaussettes et guise de porte-bonheur -l’une est toujours dans la boutique). En tout, ce sont plus de 20.000 affiches originales (1930-1989) pour lesquelles il vous faudra compter entre 4 et plus de 400 EUR. Voir la liste complète ici. Et pourquoi pas se faire ensuite une toile dans le cinéma art et essai en face, un des meilleurs de la ville  ? Autre bon plan, je remarque souvent de vieilles affiches de film originales en devanture du très vieux bouquiniste Antikvariát Pražský Almanach (Újezd 26), cela vaut vraiment le coup d’aller fouiller avant ou après d’emprunter le funiculaire de Petřín. Et la boutique Orel and Friends, en contrebas du Château, propose aussi de très jolies affiches, de Prague et contemporaines cette fois,  parmi bien d’autres souvenirs 100 % tchèques !

Un objet de déco design

Les Tchèques sont maîtres en l’art du design. Certaines boutiques vous proposeront un large panorama de ce qui se fait de mieux parmi la création contemporaine . Voici quelques boutiques que j’aime bien : Artisème (Velkopřevorské náměstí 4a, derrière le fameux mur John Lennon), Deelive (Smetanovo nábřeží 4), Nila (Milady Horákové 4, Šaldova 5 et Korunní 91), Tvorba (Veverkova 28) Czechdesign shop (Myslíkova 5), Charaktery (Milady Horákové 13) ou Kuráž (Veletržní 48). Liste non exhaustive ! D’autres sont plus ciblées, comme la Galerie Kubista avec le cubisme et qui propose le fameux sucrier cubiste que je vois souvent chez particuliers et antiquaires. La boutique se trouve au rez-de-chaussée de la Maison à la Vierge noire, très beau bâtiment cubiste où vous retrouverez aussi au premier étage le fantastique Grand Café Orient (Ovocný trh 19). Près de la place de la Vieille-Ville, vous trouverez à coup sûr un joli cadeau design dans la jolie petite boutique Debut Gallery (Malé náměstí 12). Une boutique que vous retrouverez parmi bien d’autres dans mon article du blog sur le design tchèque. Prague étant la capitale du design, vous pouvez même dormir dans un superbe hôtel design : Dormir à Prague dans un superbe hôtel design.

Un chapeau de chez Tonak

Essayez les chapeaux de fabrication tchèque Tonak (pour adultes et enfants). Un souvenir de qualité hautement original et exporté dans le monde entier ! La marque, créée en 1799, propose de superbes couvre-chefs en feutre (mention spéciale au modèle Aznavour en poils de lapin) et en laine (très jolis bérets également). Prix très intéressants pour une telle qualité ! La boutique se trouve dans le quartier juif (Žatecká 14) et l’usine en Moravie. Pour être habillé de la tête aux pieds, vous avez aussi des baskets. Deux étudiants en design graphique de l’Ecole des arts appliqués de Prague, Jan Klos et Jakub Korouš, ont relancé la marque Botas née en 1949 et jusque-là moribonde. Beaucoup de couleurs et quelques modifications mineures apportées à un modèle de 1966 ont conduit à un franc succès dès 2009 chez les fashion addicts. Vous pourrez trouver de nombreux modèles par exemple en ligne ici, sur le site B Team ou à JB Sport, (Dlážděná 3). Attention, dépêchez-vous, la production ayant été arrêtée, il s’agit là des derniers modèles en vente ! RIP.

Des crayons et du papierpapelote

Une idée très originale est de rapporter carnets ou cahiers au design épuré et coloré de la marque Papelote (Milady Horákové 11). Et pour écrire, quoi de mieux que les crayons Koh-i-Noor Hardtmuth  (jolies boutiques à Na Příkopě 24, Týn 3, Nerudova 13, Vodičkova 31). Créée à Vienne en 1790, la marque fabrique ses produits en République tchèque depuis 1848 (à l’époque il s’agissait de l’Empire austro-hongrois). Le fabricant a été le premier, en 1802, à breveter la mine plomb faite d’une combinaison d’argile et de graphite. Aujourd’hui, on trouve une boutique Koh-i-Noor jusqu’en Chine.


À lire aussi : 7 erreurs à ne pas faire pendant un séjour à Prague 


Une marionnette

On dit en République tchèque que chaque famille possède au moins une marionnette ! La tradition est forte en Bohême depuis la deuxième moitié du 18ème siècle. Au 19ème  siècle, des troupes itinérantes proposaient de ville en ville des spectacles pour adultes. Au tournant du 20ème siècle, les troupes et petits théâtres domestiques des familles bourgeoises ont même participé au « réveil national » en aidant la langue tchèque à rester vivante face à l’allemand. Alors soyez sûr qu’il s’agit là d’un souvenir authentique !


Je vous recommande chaudement la boutique de Pavel Truhlář


Son studio se trouve dans le quartier de Vinohrady. Trulhář signifie menuisier en tchèque et Pavel est un maître en la matière ! L’endroit qui propose aussi de fantastiques workshops en anglais  ! Plus pratique car avec une boutique ayant pignon sur rue et pas loin du pont Charles : Marionettes.cz qui a un site internet en français et confectionne des marionnettes sur photo (Nerudova 47) ou Marionettes (U Lužického semináře 7).

Une montre PRIM

Les montres PRIM sont fabriquées depuis 1949 à Nové Město nad Metují en Bohême orientale dans l’une des rares usines en Europe qui produit tout elle-même (des mécaniques aux cadrans). Les montres Prim, souvenir nostalgique de l’ex-Tchécoslovaquie, reviennent à la mode grâce à un prix bien moindre que celui des montres suisses. Vous trouverez de très jolis et vieux modèles à prix modique dans la superbe petite boutique Old Clocks située dans la Vieille Ville (Maiselova 16) ou son annexe Old Jewelry dans la Ville Nouvelle (Panská 1). Les nouveaux modèles, bien plus chers, sont exposés au n° 3 de la rue Nekázanka, juste à côté de l’artère commerçante Na příkopě.

Un savon, une crème ou une lotion

12983396_1164873223543900_6937133364877216100_o

Quand je rentre en France, je rapporte souvent dans mes valises des produits Botanicus pour la famille. Savons, lotions, huiles et crèmes… La gamme et le choix sont énormes ! Ces cosmétiques sont fabriqués ) partir de plantes ou de fruits locaux comme l’argouse (le fruit sur la photo). Vous ne connaissez pas ? C’est normal ! Je ne connaissais pas non plus avant de vivre en République tchèque ce petit fruit orange dont on peut aussi fait faire des glaces. Sureau, églantine, airelle ou pissenlit, les Tchèques sont de grands connaisseurs et utilisateurs de plantes et fruits parfois méconnus ou peu utilisés en France.


Des cosmétiques naturels tchèques d’un très bon rapport qualité-prix à base de plantes, herbes, fruits et légumes


Vous  trouverez aussi des tisanes et des confitures. Les magasins de la chaîne sont alimentés en produits par des exploitations bio situées autour du village d’Ostrá, au nord-est de Prague. Vous trouverez une boutique Botanicus près de la place de la Vieille-Ville (Týn 3). Enfin, sachez que la célèbre marque de cosmétiques Dermacol a été créée à Prague dans les années 1960…

Un produit dérivé de la bière Pilsner Urquell

Un joli souvenir à ramener de Prague -et celui auquel on pense spontanément- c’est la bière locale. Comme cette fameuse Pils tchèque qu’on voudrait faire goûter à ses amis une fois revenu en France tout en leur racontant l’insolite Prague… Problème : cela risque de peser voire casser dans la valise ! En plus, en cherchant bien, vous pourrez dénicher de la bière tchèque (ou du moins de la bonne et bon marché Pils allemande) dans certains supermarchés français comme Lidl. Donc que les amateurs de bière et de souvenirs originaux se rassurent ! La brasserie Plzeňský Prazdroj propose de jolis objets associés à la marque : sac-à-dos, tee-shirt, casquette, bonnet ou simple sous-bock que vous pourrez retrouver à l’aéroport (ainsi qu’une brasserie pour une dernière pinte avant de rentrer à la maison) ! La célèbre marque va même ouvrir au printemps 2023 un espace énorme sur plusieurs étages en plein centre ! Pour garder d’autres bons souvenirs associés à la bière, essayez les hôtels proposant un bon et relaxant bain de bière ou une autre activité « bière » tout aussi réjouissante.

Une petite taupe tchèque, Krtek

2130769131_d6be73f1a7_o

Si vous avez des enfants dans votre entourage, c’est LE cadeau à rapporter de Prague ! Tous les enfants tchèques connaissent « Krtek » (ou « Krteček »). On trouvait même il y a peu au terminal 2 de l’aéroport, à gauche après le check in, une gigantesque peluche avant les jeux pour enfants (il y a toujours des jeux pour enfants en République tchèque !)


Peluches donc mais aussi jouets en bois, tee-shirts, porte-clés, la petite taupe est déclinable à l’infini !


Chez moi, grâce aux enfants, tout est « Krtek », de la parure de lit à la brosse à dents, en passant par le parapluie. Ce petit animal, que l’on doit à l’ illustrateur et réalisateur de dessin animé Zdeněk Miler est visible dans une cinquantaine de petits films que je vous conseille. Ils sont fantastiques et très poétiques !  En cherchant bien, vous pouvez trouver ces films édités en France. Dernièrement, les Chinois en ont acheté les droits ce qui donne une série mettant aux prises la petite taupe avec un panda. Pas mauvais mais loin de la poésie de l’original !


À lire aussi : Les 8 meilleurs restaurants traditionnels de Prague


9- Un produit estampillé Manufaktura

Cosmétiques (certains à base de bière), sirops, bougies, jouets en bois… Vous trouverez à coup sûr un souvenir à rapporter dans une boutique Manufakura ! Confection tchèque, tradition, qualité, matériaux naturels, design original, respect de l’environnement… C’est la philosophie de la marque. Depuis 1991 et le retour des touristes occidentaux, la petite société est devenue un groupe et travaille avec plus de 250 artisans et petites structures tchèques. Il y a de très nombreuses boutiques partout  : terminaux de l’aéroport, centres commerciaux (Palladium ou Quadrio dans Prague 1), zones touristiques comme la rue du pont Charles côté Malá Strana (Mostecká 17), près de la place de la Vieille-Ville (Melantrichova 17, Karlova 21 et 26 ou Celetná 12), n° 16 de la grande artère commerçante Na Příkopě et un peu plus loin rue 28. října… Bref, partout !

10- Un souvenir du tram praguois

Il fait partie du décor ! Avec ses couleurs rouge et blanche, le tram praguois et ses 25 lignes est omniprésent à Prague. Il y a plus de mille engins ! C’est donc un super souvenir que de rapporter un petit objet qui lui est associé. Un tee-shirt par exemple. Ce dernier sera beaucoup plus original que d’autres (style choppe de bière ou symboles du communisme) que vous trouverez dans les boutiques classiques de souvenirs et où tous les touristes se précipitent malheureusement. Grâce à l’adresse que je vous conseille ici et qui est le centre d’information de la société des transports publics, vous trouverez de jolis cadeaux notamment pour les enfants de votre entourage (modèles réduits etc.) Pour les trouver, allez à Dopravní podnik hl. m. Prahy Infocentrum Můstek. Au numéro 13 de la rue 28. října (à côté de la place Venceslas), descendez au sous-sol comme si vous alliez prendre le métro et vous trouverez le centre d’information et ses souvenirs. Vous trouverez aussi de super tee-shirts avec le tram praguois à la géniale boutique de souvenirs en ligne Pragtique (achat en ligne et livraison des commande au ROESEL Café, Mostecká 20, la rue qui mène au pont Charles). La boutique, qui collabore avec l’Office du tourisme tchèque, propose des objets réalisés par des artistes tchèques (notamment un joli sac « Golem« ).

11- Une bouteille d’alcool ou des biscuits

L’hiver est rigoureux en République tchèque. C’est pourquoi les Tchèques enquillent souvent les panák, bus seuls ou pour accompagner leurs bières. Un panák c’est tout simplement un verre à shot rempli à ras bord d’eau de vie (prune ou slivovice, la plus commune, mais aussi poire ou abricot). Vous pouvez aussi demander un shot de Berechovka, une liqueur à base de plantes qui appartient désormais au groupe français Pernod-Ricard. Un alcool que vous pouvez goûter et acheter dans la boutique de la marque au n°4 de la place Venceslas. C’est un peu sirupeux et il faut aimer mais ça tient chaud (38°). La Berechovka est produite dans la ville thermale de Karlovy Vary et la recette est secrète depuis 1807 5deux personnes seulement en connaissant la recette dans l’entreprise). Personnellement, je préfère la slivovice. Surtout quand elle est « maison » et vient directement de la région Moravie ! Sinon, c’est celle de la marque Jelínek qui est la plus répandue. Vous trouverez d’ailleurs à deux pas du Pont Charles un musée-boutique pour acheter un souvenir (musée Slivovitz, U Lužického semináře 116). Quant aux biscuits, vous trouverez partout de grands disques (oplatka ou oublie en français), sortes de gaufrettes typiques de s villes thermales encore une fois et pâtisserie qui date de l’époque médiévale !

12- Spécial Pâques : N’oubliez pas votre fouet !

6915742082_da93ba693d_o

Enfin, si vous séjournez à Prague avant ou pendant les si vivantes fêtes de Pâques, achetez un fouet (pomlázka) chez un fleuriste ou sur un marché. Si la tradition est moins vivante en ville qu’à la campagne, vous aurez toutefois  l’occasion d’en voir le lundi de Pâques dans les rues de Prague. Constitués de branches de saule tressées et décorés de rubans de couleurs à leur extrémité, ces fouets servent aux garçons à battre « gentiment » les fesses des filles en gage de vitalité et de fertilité. En échange, les filles offrent aux garçons des œufs décorés. Une tradition un peu sexiste qui ne fait pas l’unanimité à l’heure de MeeToo vous vous en doutez…

Après tous ces souvenirs insolites, n’oubliez pas de consulter également mon article sur les choses insolites à faire à Prague lors de votre séjour !


Maintenant, passons aux souvenirs à ne pas rapporter de Prague !


De l’absinthe

Absinthe rouge, parfumée au cannabis, bouteille à l’effigie de Che Guevara… Tout est bon pour exciter la curiosité du touriste. Toutefois, la qualité de l’absinthe tchèque est très médiocre. Si vous voulez rapporter une bouteille d’alcool, préférez l’alcool de prune (slivovice) ou la Becherovka (voir plus haut). Et si vous voulez vraiment goûter à la « fée verte », allez à Absintherie dans la Vieille Ville (Jilská 7 ou U Radnice 8 pas loin).

Une chapka

Alors certes, nous sommes dans un ancien pays du bloc soviétique, certes il fait froid (de moins en moins comme partout) mais de là à acheter une chapka… Et si en plus elle est ornée d’un signe communiste, c’est le pompon ! Vous risquez même d’attirer quelques regards désapprobateurs dans un pays qui a quand même pas mal souffert de l’occupation russe.

Des poupées russes

SONY DSC

Là encore, si Prague a encore pour certains touristes de l’ouest l’image d’un pays lointain autrefois satellite de l’URSS, pour les locaux, la page est tournée depuis longtemps. Les poupées russes des magasins de souvenirs n’ont absolument rien de local et que vous pourriez tout autant les acheter à Paris !


À lire : 7 erreurs à ne pas faire en visitant Prague


33 Comments

  1. Bonjour Mathieu,
    Tout d’abord merci pour ce superbe site qui m’a bien aiguillé lors de mon premier séjour à Prague en juin de cette année, pour un EVG que j’ai organisé. Je suis tombé sous le charme et je compte y retourner mais cette fois en mars avec mes collègues de travail.
    Nous sommes maçons et donc, déformation professionnelle oblige, je sais d’avance qu’ils vont adorer cette ville par son architecture et sa diversité dans celle-ci.
    Avez-vous des idées plus spécifiques de sorties, compte tenu de ça, de nos âges(22-35 ans), de la période (première moitié de mars 2023) et que nous serons 4? Insolite y compris (beaucoup aimé le Paternoster sur le papier mais pas essayé en juin malheureusement).

    Aussi, de manière générale des conseils concernant la période parce que je me doute que Prague sera différente de ce que j’ai vu en juin?

    Merci par avance pour tout ce que vous faites.
    Cordialement,
    Quentin

    1. Bonjour Quentin, ravi que Prague vous ait plu en juin. Oui, la ville sera différente en mars et apparaîtra moins verte qu’au coeur du printemps c’est sûr.
      Des idées de sorties, il y en a tellement… Monter sur les collines que sont Letna (vers Letensky zamecek), Vitkov, Parukarka, Riegrovy sady ou Vysehrad… Le point de vue est toujours superbe ! Pour le Paternoster on l’emprunte de temps en temps au cours de mes visites. N’hésitez pas à me solliciter si vous souhaitez y participer. Bien à vous,

  2. Bonjour Mathieu,
    un grand merci pour votre site qui nous a été très utile pour notre séjour de 9 jours qui s’est terminé fin septembre 2022. Nous avons puisé plein d’idées de visites insolites un peu moins prisées des touristes. Nous avons aussi testé quelques uns des restaurants que vous proposiez.
    Voici notre retour : le top, c’est Kolkovna Olympia où nous avons dîné 3 fois avec un personnel très agréable et des très bons plats sans pour autant une addition sur-gonflée .
    A éviter le Kolkovna Celnice bondé où on fait la queue sur le trottoir avec un service qui nous a semblé tellement express que nous sommes partis.
    A fuir absolument, U Dvou kocek, une cantine où l’accueil est déplorable et les plats garnis de légumes en conserve, sont servis à la va vite par des serveurs antipathiques. Non seulement c’est une tambouille infecte mais attention à l’addition car le serveur malhonnête garde 100 czk sur la note. Et quand on lui réclame en lui faisant remarquer son « erreur », il nous les rend et ne s’excuse même pas.
    Une bonne découverte en-dehors des sites touristiques, Restaurace Zubajda, (Zubateho 289/3, Zubateho 289, Praha 5). Jolie cave voûtée avec un accueil des plus aimables et des plats gargantuesques : 1/2 canard par personne et un jarret énorme. Le tout pour 22 € avec une bière et un verre de bon vin autrichien. C’est plus que correct et nous avons été servis avec le sourire ce qui nous a incité à laisser un pourboire sans qu’il vous soit d’office compté sur la note.
    Le Monastère de Strahov est à fuir absolument. Une vraie arnaque pour touristes. Non seulement nous devons payer pour visiter les fameuses bibliothèques qui sont inaccessibles mais aussi pour faire les photos. Nous devons rester empilés derrière une corde, pour apercevoir à la va vite les 2 salles. Des cerbères rôdent pour vous surveiller et vous invectivent si vous avez le malheur de sortir votre appareil photos. Durée totale de la visite : moins de 5 mn facturée 6€ par personnes.
    Idem au Pont Charles pour grimper jusqu’au sommet d’une des 2 tours pour quasiment le même tarif. Là non plus, vous n’avez pas droit aux photos. Une petite prise de vue rapide depuis une minuscule fenêtre, nous a valu un rappel à l’ordre immédiat de la caissière.
    Petites pauses appréciées dans les beaux cafés comme le café Mozart, le Lucerna ou encore celui de la Maison Municipale. Les cafés et les limonades sont très bons.
    Notre hôtel l’Occidental Praha Five était très bien situé en retrait de la foule. Très bonnes prestations ainsi qu’un personnel accueillant et sympathique. Une grande chambre de 26 m2 joliment décorée et au calme.
    Nous avons été enchantés par notre séjour à Prague doté d’un fabuleux patrimoine architectural. A chaque détour de rues, des monuments, des églises ainsi que des façades, magnifiquement décorés, sont un vrai plaisir à découvrir et à admirer. Seul bémol, le nombre des touristes qui déferlent dans la vieille ville par cars entiers….
    Bien cordialement.
    Patricia & Laurent

    1. Bonjour Patricia et Laurent et déjà un grand merci pour ce retour très circonstancié qui, j’en suis sûr, aidera grandement les futurs visiteurs de Prague. Content que le Kolkovna Olympia vous ait plu car dernièrement j’ai eu vent de quelques déceptions aussi. U Dvou kocek, je suis d’accord avec vous mais l’adresse a le mérite de rester hautement authentique, une visiteuse y va à chacun de ses passages à Prague depuis 1989 car là rien n’a changé. Le Monastère de Strahov je sais combien la visite peut être frustante mais certains visiteurs seraient aussi frustrés de ne pas pouvoir entrer et apercevoir la fameuse bibliothèque (même frustration souvent dans la bibliothèque baroque du Clementinum). Et merci pour le bon plan hôtel avec Occidental Praha Five. Bien à vous et encore merci !

  3. Bonjour,

    Je pars à Prague fin octobre début novembre, j’ai pris connaissance de la petite pépite qu’est votre site internet. Dans le topic que j’ai, lu vous proposez une visite guidée de Prague. N’ayant ni Facebook ni Messenger existe-t-il un moyen de vous contacter ?

  4. Bonjour,
    Juste pour vous remercier pour votre blog très utile. Il m a énormément servi lors de mon agréable séjour à Prague.
    Bonne continuation.
    Cordialement
    Romain

    1. Bonjour Romain et merci pour vos encouragements. Le blog est fait pour cela, bien préparer son séjour en amont et le rendre le plus agréable possible une fois sur place. Bien à vous,

      1. Bonjour, je vous ai envoyé un messenger, je souhaiterais échanger avec vous pour un accompagnement lors de notre venue en octobre,
        Merci ♥

  5. Bonjour,
    J’aime beaucoup les bracelets sur la photo avec des grenats mais je ne les ai pas trouvé au cours de nos promenades dans Prague. Pouvez-vous me donner l’adresse exacte du magasin qui les vend ? Merci d’avance. Sophie

    1. Bonjour Sophie, la photo des bracelets vient du site officiel Granat Turnov. Je vous invite donc à jeter un oeil dans les boutiques de Prague dont je donne les adresses dans l’article et qui portent la mention Granat Turnov. C’est d’ailleurs la garantie d’acheter des grenats 100 % tchèques ! Bien à vous,

  6. Bonjour Mathieu,
    Nous allons à Prague une semaine début août. C’est notre premièr séjour. Pourriez-vous nous conseiller un(e) guide Tchèque parlant français? Nous sommes passionnés d’architecture.
    Merci pour vos articles formidables.
    Olivier et Pascale

    1. Bonjour Vincent, je propose des visites guidées axées sur l’architecture mais ne serais pas à Prague à vos dates. Malheureusement, je ne connais pas de bon guide tchèque francophone. Je vous écris néanmoins un mail pour vous mettre en contact avec un jeune homme français qui propose des visites guidées. Bons préparatifs !

      1. Bonjour,
        Je vais à Prague du 24 au 31, et suis également intéressé par un guide (français ou anglais) pour visiter la vieille ville et/ou le quartier juif. Auriez-vous des recommandations ?
        Merci,
        Tim

  7. J’ai beaucoup apprécié vos conseils.
    J’envisage un séjour court de 4 jours en Mars .
    Est-il possible de vous contacter pour une visite de la ville ?
    Cordialement

    Christian Delage

  8. Bonjour,
    Une autre adresse incontournable est la boutique de la marque Tilak.
    Tilak est une marque de vêtements outdoor, fabriquée en République Tchèque, absolument introuvable en France. La qualité est très élevée, au moins autant que Arcteryx mais beaucoup moins chère. Les japonais sont fous de cette marque puisque 50% de la production Tchèque y est exportée. Il n’y a que deux boutiques dans le monde et les deux sont en République Tchèque.
    Pour tous les fans d’outdoor, c’est une adresse incontournable.

    1. Bonjour Gabriel, très certainement à la boutique Pohádka – Toys at the Golden Lion
      (Hračky u Zlatého Lva) au 32 de la rue Celetná ! Bien à vous

  9. Bonjour, j’aimerais rapporter de la slivovice lors de mon prochain voyage à Prague. Est-ce qu’il y a une bonne adresse pour en trouver (à part la Jelinek qui est dans toutes les supérettes) ?

      1. Bonjour Mathieu, super merci beaucoup pour le conseil, je dois aller à Prague la semaine prochaine (si les frontières restent ouvertes). Bien à vous,

  10. Bonjour, j’ai rapporté une bouteille de GRIOTKA lors de mon séjour à Prague, et nous l’avons dégusté tout l’hiver avec de l’eau chaude comme cela m’avait été servi chez Lokal, Je conseille !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *