Visiter Prague à Pâques en 2022 : marchés et traditions

Si vous venez passer Pâques à Prague, vous ne serez pas déçus ! Les fêtes pascales sont dignement célébrées en République tchèque : marchés, concerts et menu spécial au restaurant vous attendent. Bien que les Tchèques soient parmi les plus athées au monde (3ème pays après la Chine et le Japon dit-on), les vendredi (depuis quelques années après une pause sous le communisme) et lundi de Pâques sont fériés et les traditions populaires, religieuses ou païennes, sont très vivantes. Pâques se dit en tchèque Velikonoce (soit la grande nuit qui fait référence à la résurrection du Christ). Toutefois, depuis la période communiste, on célèbre moins cette résurrection que le printemps et le réveil de la nature après un hiver long et éprouvant (il est à noter que dans la région Moravie, l’aspect religieux est plus prégnant).

Voici quelques petites traditions parmi bien d’autres : on fait un grand nettoyage de printemps (on en profite aussi pour jeter les objets cassés et repeindre les murs en blanc) à partir du « Lundi bleu » (Modré pondělí). Le « Mardi gris » (Šedivé úterý), on enlève les toiles d’araignées. Si vous froncez les sourcils le « Mercredi noir » (Černá středa appelé aussi Vilain mercredi) jour de la trahison de Jésus par Judas, vous froncerez les sourcils tous les mercredis de l’année ! Le « Jeudi vert » (Zelený čtvrtek), on mange du vert et manger des petits pois crus protégera des maux de dents toute l’année. Ce même jeudi, les cloches sonnent une dernière fois le matin (frottez alors deux pièces de monnaie et vous serez riche cette fois toute l’année). Avant le samedi soir et le retour des cloches de Rome, les garçons agitent alors des hochets de bois pour rappeler aux gens l’heure de la messe. Le « Grand vendredi » (Velký pátek), on ne devrairt rien emprunter ni prêter ou sortir quoi que ce soit de la maison. Le Samedi blanc (Bílá sobota), on cuit le fameux gâteau en forme d’agneau (voir plus bas) et les garçons confectionnent un fouet qu’ils termineront le dimanche si nécessaire et utiliseront le lundi de Pâques (Velikonoční pondělí) quand les filles décorent des oeufs (voir plus bas également). Le soir, on mange de la viande fumée pour rompre le jeune (enfin en théorie !)


Pâques, une fête bien plus importante à Prague qu’en France !


Les traditions sont donc beaucoup plus vivantes qu’en France (comme à Noël d’ailleurs). Utilisez mes 4 conseils pour passer un très beau week-end pascal et revenir de Prague avec un ou deux jolis souvenirs. Et surtout pensez à réserver votre hôtel très tôt pour profiter des meilleurs prix. Pâques à Prague est une période très demandée !

Conseil n°1 : Visitez les marchés traditionnels de Pâques

Ne loupez pas ces grands marchés de Pâques ! À l’instar des marchés de Noël, ils  se tiennent sur les grandes places de Prague du matin au soir et durant pratiquement un mois  : place de la Vieille-Ville, place de la République (Náměstí Republiky), place Venceslas, place de la Paix (Náměstí Míru)… Vous trouverez aussi un marché de Pâques à Anděl à Prague 5 mais aussi sur l’île de Kampa au pied du pont Charles et au Château (Náměstí U svatého Jiří). Sur ces marchés, deux semaines avant le week-end pascal et quelques jours au-delà, vous trouverez, dans de petits chalets en bois, tout l’artisanat tchèque classique associé aux traditions pascales.


Ne manquez pas d’acheter les traditionnels oeufs de Pâques peints à la main


Vous trouverez par exemple des oeufs peints à la main selon différentes techniques comme avec de la cire d’abeille chaude (batik), des pelures d’oignons ou des pelures de betterave. Les techniques de décoration ont été transmises de génération en géneration au sein de la population féminine mais aujourd’hui filles comme garçons apprennent tout ça à l’école les jours qui précèdent Pâques. Attention, ces oeufs sont très fragiles, veillez à bien les protéger si vous souhaitez en glisser comme souvenir dans votre valise ! On vous proposera aussi des objets décoratifs de toutes sortes, des jouets et le fameux fouet (pomlázka) utilisé à Pâques et guère apprécié de la gent féminine (j’y reviens un peu plus bas dans cet article). Sans oublier non plus les spectacles folkloriques avec chant et danse, les artisans à l’œuvre comme le forgeron, et les nombreuses possibilités de se restaurer jusqu’à parfois tard le soir.

Conseil n°2 : Vous devez essayer les spécialités gastronomiques de Pâques

Les restaurants, grands comme petits, servent à Pâques un menu traditionnel. On y mange l’inévitable lapin, mais aussi de l’agneau, des asperges ainsi qu’une farce typique pour le lundi de Pâques (nádivka) qui associe œufs, viande fumée, lard et orties (un plat à base d’œufs, symbole ancestral de vie nouvelle et de renaissance). Voici mes bonnes adresses : le Café Imperial du très médiatique chef Zdeněk Pohreich vous proposera un menu spécial Pâques dans une incroyable salle Art déco et les hôtels Augustine et Marriott, deux super restaurants, proposent en général le dimanche de Pâques un brunch spécial (tout comme d’ailleurs le réputé Hilton Prague Hotel). Červený Jelen est aussi une bonne adresse pour un menu spécial Pâques plus abordable !


Goûtez au gâteau de Pâques Beránek, typique avec sa forme d’agneau


Les restaurants de la chaîne Potrefená husa (vous en trouverez un en plein centre et un autre au sein de la brasserie Staropramen) proposent aussi le traditionnel gâteau Beránek (« petit mouton »), une sorte de gâteau au yaourt en forme d’agneau (le lammele alsacien que les Juifs des temps anciens préparaient déjà). Un gâteau qui renvoit à l’époque où rares étaient ceux qui pouvaient s’offrir de la viande d’agneau et que vous retrouverez dans les pâtisseries et les supermarchés de Prague avec le non moins traditionnel Mazanec, brioche pascale aux raisins recouverte d’amandes effilées qu’on confectionne depuis le 15ème siècle. Délicieuse beurrée avec du miel au petit-déjeuner ! On confectionne aussi les Jidášes (ou Cordes de Judas), de petits pains enroulés représentant la corde avec laquelle Judas s’est pendu après avoir trahi le Christ. Ils sont généralement servis le matin du Jeudi vert avec du miel. Et pour les boissons, vous trouverez une bière verte également ce  « Jeudi vert » précédant Pâques ! (par contre, certains portent du rouge à Pâques, symbole de joie, santé et renouveau).

Conseil n°3 : Achetez un fouet de Pâques et battez les femmes de votre entourage

Un voyage à Prague à Pâques sera l’occasion de ramener des souvenirs traditionnels. Vous trouverez sur les marchés les fameux œufs peints. On les appelle « kraslice » (dérivé de l’adjectif krásný qui veut dire beau), ils présentent des dessins géométriques ou floraux et sont confectionnés au sein de chaque famille (surtout s’il y a des enfants). Vous trouverez souvent sur les marchés de Pâques un atelier de confection d’œufs à l’adresse des enfants. Dans le passé, offrir un oeuf spécialement peint à un garçon choisi était signe de romance… Mais l’Objet de Pâques est sans aucun doute le fouet (pomlázka, dérivé du verbe pomladit signifiant rajeunir, rafraîchir). Constitué de neuf branches de saule tressées et décoré avec des rubans de couleur, vous le retrouverez partout : sur les marchés de Pâques bien sûr mais aussi chez le fleuriste ou même au supermarché.


Des coups de fouet sur les fesses des filles en gage de vitalité



Pour quelques couronnes, vous pourrez ainsi rapporter un souvenir très original de Prague  et vous adonner à cette tradition païenne très controversée (et valorisée sous le communisme pour contrer la Pâque chrétienne). Le dimanche de Pâques, les filles, de la grand-mère à la petite fille, décorent en effet leurs œufs quand les garçons préparent leur fouet. Et le matin du lundi de Pâques, ces derniers se rendent alors chez les premières. Les garçons chantent une petite chanson ou récitent un petit poème puis donnent des coups de fouet sur les jambes et les fesses des filles en gage de santé, jeunesse, force et vitalité avant de se voir offrir un œuf ou un gâteau. Si à Prague on fouette symboliquement, ce n’est pas toujours le cas à la campagne où, alcool de prune aidant (slivovice que l’on offre aux visiteurs dans chaque maison) ont a la main parfois leste, certaines jeunes filles redoutant ce lundi de Pâques. Parmi la vieille génération, plus il y a de visiteurs plus votre famille est appréciée au sein de la communauté. C’est donc un signe de respect. En Moravie, où la tradition est plus vivace, les filles peuvent même être jetées dans de l’eau froide afin qu’elles conservent leur fraîcheur… Seul motif de réconfort pour les filles, si un garçon visite leur maison passé midi, elles peuvent aussi lui jeter un baquet d’eau à la figure.

Autre objet atypique de Pâques que l’on retrouve sur les marchés, la crécelle en bois que les garçons agitent pour apeurer Judas (ou d’avertir la population de l’heure de la messe alors que les cloches sont parties à Rome). Ils l’utilisent aussi le samedi de Pâques dans les villages jusqu’à ce qu’on leur donne un peu d’argent.

Conseil n°4 : Assistez à un concert de Pâques

Si vous aimez la musique classique, outre les traditionnelles salles de concert, vous pouvez assister à un joli concert de Pâques dans une église (vous pouvez aussi y assister à une messe le dimanche de Pâques, par exemple dans la superbe église baroque de Saint-Gilles ou Kostel svatého Jiljí ou bien sûr à Notre-Dame du Týn place de la Vieille-Ville). Le concert le plus réputé est celui de la splendide basilique Saint-Jacques. Appartenant à l’origine au couvent des franciscains, l’église gothique Saint-Jacques a été construite au 14ème  siècle avant d’être remaniée à l’époque baroque. Cette église à la longue nef est idéale pour les concerts car elle profite d’une excellente acoustique.


Un traditionnel concert d’orgue à Pâques dans l’église Saint-Jacques


De reputés récitaux d’orgue y sont notamment donnés grâce à un instrument aux 8277 tuyaux datant du 18ème siècle. Un concert de musique sacrée a ainsi lieu à Pâques (le dimanche de Pâques à 17h).  Mais d’autres salles comme l’église Saint-Nicolas, l’église Saint-Simon-et-Saint-Jude et la Chapelle des miroirs du Clementinum dans la Vieille Ville proposent aussi des concerts de Pâques. Pour réserver vos billets, rendez-vous sur ce site.

Église Saint-Gilles (Svatý Jiljí)
Husova 8

Église Saint-Jacques (Svatý Jakub Starší)
Malá Štupartská 6

Église Saint-Nicolas (Svatý Mikuláše)
Place de la Vieille-Ville

Billetterie : Tlj. 10h-20h (17h mar.-jeu.)

Église Saint-Simon-et-Saint-Jude (Kostel svatých Šimona a Judy)
Dušní

Billetterie : en ligne ici 

Chapelle des miroirs du Clementinum (Klementinum)
Karlova 1

Les billets peuvent être achetés sur place (Karlova 1)

Enfin, pour conclure, pas d’inquiétude, seules les grandes surfaces de vente seront fermées à Prague le lundi de Pâques. Vous pourrez donc facilement faire des achats dans une épicerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *