12 souvenirs à rapporter de Prague (et 3 à oublier)

souvenir prague

Pendant votre séjour à Prague, vous allez passer devant des dizaines de boutiques de souvenirs. Nombre d’entre elles sont sans intérêt. Elles vendent des souvenirs fabriqués en Chine mais aussi de nombreux produits qui n’ont rien à voir avec la République tchèque, la faute aux milliers de touristes nuls en géographie qui mélangent République Tchèque et Russie !


12 souvenirs originaux, beaux et authentiques de Prague


Pour ramener un souvenir original et authentique, suivez-moi vers les meilleures boutiques de souvenirs de Prague. Ces magasins sont souvent hors des rues les plus touristiques et certains sont cachés dans des passages difficiles à trouver. Suivez le guide !

Du cristal ou du grenat

artel souvenirs de prague

Vous trouverez à Prague de nombreuses boutiques de souvenirs consacrées au cristal de Bohême (ou d’ailleurs). Verres à pied, vases, bijoux ou bibelots parfois très kitsch… il vous faudra faire le tri. Je n’ai pas de boutique particulière à vous conseiller mais si vous voulez vous assurer de la qualité, vous trouverez des boutiques Artěl (U Lužického semináře 7) et Rückl et sa cigogne que j’aime beaucoup (Železná 20), ou encore l’autrichien Swarovski et son cygne (Celetná 7 et Malé náměstí 1).


Plus original, pourquoi ne pas rapporter un bijou fait de grenats ?


Le grenat tchèque est apprécié depuis des siècles. Vous trouverez de très jolis grenats à prix souvent modérés chez les nombreux antiquaires. Si vous voulez vous assurer de leur qualité et origine, préférez ceux de la société Granát Turnov (poinçons G ou G1) propriétaire de la marque Grenat de Bohême. Vous trouverez de très jolies choses au n° 1 de la rue Panská ainsi qu’au n° 3 de la rue Havířská. Ou bien rendez-vous rue Dlouhá au n° 28.

Une affiche de film

souvenir prague

J’ai toujours été émerveillé de voir la qualité des affiches de cinéma tchèques en termes d’inventivité. Dès les années 50, et notamment pour les productions étrangères, on faisait une affiche pour le marché national qui suivait l’air du temps (collages surréalistes, psychédélisme etc…) Ainsi, par exemple, les affiches du Gendarme de Saint-Tropez (Louis de Funès est une véritable idole en République tchèque) sont-elles complètement décalées ! Mais il en va de même pour les Truffaut, Hitchcock, Visconti ou Forman…


Avis aux cinéphiles ! Une seule véritable boutique dans le passage Světozor (Vodičkova 41) avec Terry Posters


Une boutique inaugurée en 2005 par Terry Gilliam (d’où son nom) et qui offre plus de 6.000 affiches originales pour lesquelles il vous faudra compter de 4 à plus de 400 EUR. Et pourquoi pas, se faire ensuite une toile dans le cinéma art et essai en face, un des meilleurs de la ville  ?

Un objet de déco design

Les Tchèques sont maîtres en l’art du design. Certaines boutiques vous proposeront un large panorama de ce qui se fait de mieux parmi la création contemporaine (Qubus: Rámová 3 ou Kuráž : Veletržní 48). D’autres sont plus ciblées, comme la Galerie Kubista avec le cubisme. Le magasin se trouve au rez-de-chaussée de la Maison à la Vierge noire, très beau bâtiment cubiste où vous retrouverez aussi le fantastique Grand Café Orient (Ovocný trh 19). Près de la place de la Vieille-Ville, vous trouverez à coup sûr un joli cadeau dans la jolie petite boutique Lípa (Malé náměstí 10). Vous retrouverez cette boutique dans cet article du blog sur le design tchèque pour faire un tour complet de la question. Vous pouvez même dormir dans un superbe hôtel design : Dormir à Prague dans un superbe hôtel design.

Une paire de baskets

botas prague

Ce sont deux étudiants en design graphique de l’Ecole des arts appliqués de Prague, Jan Klos et Jakub Korouš, qui, dans le cadre d’un projet scolaire, ont relancé la marque Botas née en 1949 et jusque-là moribonde. Beaucoup de couleurs et quelques modifications mineures apportées à un modèle de 1966 ont conduit à un franc succès dès 2009 chez les fashion addicts (boutiques à Skořepka 4 ou Křížkovského 18).

Des crayons et du papier

papelote

D’après moi, une idée très originale est de rapporter carnets ou cahiers au design épuré et coloré de la marque Papelote (boutique à Vojtěšská 9). Et pour écrire, quoi de mieux que les crayons Koh-i-Noor Hardtmuth  (jolies boutiques à Na Příkopě 24, Týn 3, Nerudova 13, Vodičkova 31) : le fabricant tchèque a en effet été le premier, en 1802, à breveter la mine plomb faite d’une combinaison d’argile et de graphite.


À lire aussi : 7 erreurs à ne pas faire pendant un séjour à Prague 


Une marionnette

On dit en République tchèque que chaque famille possède au moins une marionnette ! C’est dire si la tradition est forte en Bohême depuis la deuxième moitié du 18ème siècle. Au 19ème  siècle, des troupes itinérantes proposaient de ville en ville des spectacles pour adultes. Au tournant du 20ème siècle, troupes et petits théâtres domestiques des familles bourgeoises ont même participé au « réveil national » en aidant la langue tchèque à rester vivante face à l’allemand. Alors soyez sûr qu’il s’agit là d’un souvenir authentique !


Je vous recommande chaudement la boutique de Pavel Truhlář


Elle se trouve à quelques pas du Pont Charles à Malá Strana (U lužického semináře 5). Trulhář signifie menuisier en tchèque c’est dire si Pavel est un maître en la matière ! L’endroit qui propose aussi de fantastiques workshops en anglais  !

Un savon, une crème ou une lotion

12983396_1164873223543900_6937133364877216100_o

Quand je rentre en France, je rapporte souvent dans mes valises des produits Botanicus pour la famille (vous remarquerez aussi vraisemblablement le succès de ces produits auprès des touristes asiatiques !) Savons, lotions, huiles et crèmes… La gamme et le choix sont énormes !


Des cosmétiques naturels tchèques d’un très bon rapport qualité-prix à base de plantes, herbes, fruits et légumes


Vous  trouverez aussi des tisanes et des confitures. Les magasins de la chaîne sont alimentés en produits par des exploitations bio situées autour du village de l’artisanat médiéval d’Ostrá, au nord-est de Prague. Vous trouverez deux boutiques Botanicus qui se font face près de la place de la Vieille-Ville (Týn 2 et 3).

Une petite taupe tchèque, Krtek

2130769131_d6be73f1a7_o

Si vous avez des enfants dans votre entourage, c’est LE cadeau à rapporter de Prague ! Tous les enfants connaissent « Krtek » (ou « Krteček »). Se trouvait même à l’aéroport, à gauche après le check in une gigantesque peluche à côté des jeux pour enfants (il y a toujours des jeux pour enfants en République tchèque !)


Peluches donc mais aussi jouets en bois, tee-shirts, porte-clés, la petite taupe est déclinable à l’infini !


Chez moi, grâce aux enfants, tout est « Krtek », de la parure de lit à la brosse à dents, en passant par le parapluie. Ce petit animal, que l’on doit à l’ illustrateur et réalisateur de dessin animé Zdeněk Miler est visible dans une cinquantaine de petits films que je vous conseille. Ils sont fantastiques !  En cherchant bien, vous pouvez trouver ces films édités en France. Dernièrement, les Chinois en ont acheté les droits ce qui donne une série mettant aux prises la petite taupe avec un panda. Pas mauvais mais loin de la poésie de l’original !


À lire aussi : Les 6 meilleurs restaurants traditionnels de Prague


9- Un produit estampillé Manufaktura

Cosmétiques (certains à base de bière), sirops, bougies, jouets en bois… Vous trouverez à coup sûr un souvenir à rapporter dans une boutique Manufakura ! Confection tchèque, tradition, qualité, matériaux naturels, design original, respect de l’environnement… C’est la philosophie de Manufakura. Depuis 1991 et le retour des touristes occidentaux, la petite société est devenue groupe et travaille avec plus de 250 artisans et petites structures tchèques. Très nombreuses boutiques partout  : aéroport, centres commerciaux mais aussi zones touristiques comme la Ruelle d’or à proximité du Château (U Daliborky 7), la rue du pont Charles côté Malá Strana (Mostecká 17), près de la place de la Vieille-Ville (Melantrichova 17, Karlova 26 et 59) ou au n° 16 de la grande artère commerçante Na Příkopě.

10- Un souvenir du tram praguois

Il fait partie du décor ! Avec ses couleurs rouge et blanche, le tram praguois et ses 25 lignes est omniprésent à Prague. C’est donc un super souvenir que de rapporter un petit objet qui lui est associé. Un tee-shirt par exemple ! Ce dernier sera beaucoup plus original que ceux (style choppe de bière ou symboles du communisme) que vous trouverez dans les boutiques classiques de souvenirs et où tous les touristes se précipitent. Grâce à l’adresse que je vous conseille ici et qui est le centre d’information de la société des transports publics, vous trouverez de super cadeaux notamment pour les enfants de votre entourage (modèles réduits etc.) Pour les trouver, allez à Dopravní podnik hl. m. Prahy Infocentrum Můstek. Au numéro 13 de la rue 28. října (à côté de la place Venceslas), descendez comme si vous alliez prendre le métro et vous trouverez le centre d’information et ses souvenirs au sous-sol. Vous trouverez aussi de super tee-shirts avec la tram praguois à la géniale boutique de souvenirs Pragtique (Národní 37, dans le passage, ou Mostecká 20) qui propose des objets réalisés par des artistes tchèques (notamment un joli sac « Golem« ).

11- Une bouteille d’alcool ou des biscuits

L’hiver est rigoureux en République tchèque. C’est pourquoi les Tchèques enquillent souvent les panák bus seuls ou pour accompagner leurs bières. Un panák c’est tout simplement un verre à shot rempli à ras bord d’eau de vie de prune (slivovice, la plus commune, bien qu’on trouve aussi d’autres fruits comme la poire ou l’abricot par exemple). Vous pouvez aussi demander un shot de Berechovka, une liqueur à base de plantes qui appartient désormais au groupe français de spiritueux Pernod-Ricard. C’est un peu sucré et il faut aimer mais ça tient chaud. Personnellement, je préfère la slivovice. Surtout quand elle est « maison » et vient directement de la région de Moravie ! Celle de la marque Jelínek, la plus répandue, n’est pas la meilleure ! Quant aux biscuits, vous trouverez partout de grands disques (oplatka ou oublie en français), sortes de gaufrettes et pâtisserie qui date de l’époque médiévale !

12- Spécial Pâques : N’oubliez pas votre fouet !

6915742082_da93ba693d_o

Enfin, si vous séjournez à Prague avant ou pendant les fêtes de Pâques, achetez un fouet (pomlázka) chez un fleuriste ou sur un marché. Si la tradition est moins vivante en ville qu’à la campagne, vous aurez toutefois probablement l’occasion d’en voir le lundi de Pâques dans les rues de Prague. Constitués de branches de saule tressées et décorés de rubans de couleurs à leur extrémité, ces fouets servent aux garçons à battre gentiment les filles sur les fesses en gage de vitalité. En échange, les filles offrent aux garçons des œufs décorés. Une tradition un peu sexiste qui ne fait pas l’unanimité vous vous en douterez…

Après tous ces souvenirs insolites, n’oubliez pas de consulter aussi mon article sur les choses insolites à faire à Prague lors de votre séjour !


Maintenant, passons aux souvenirs à ne pas rapporter de Prague !


De l’absinthe

Absinthe rouge, parfumée au cannabis, bouteille à l’effigie de Che Guevara… Tout est bon pour exciter la curiosité du touriste mais la qualité de l’absinthe tchèque est très médiocre. Si vous voulez rapporter une bouteille d’alcool, préférez l’alcool de prune (slivovice) ou la Becherovka (une liqueur de plantes originaire de la ville thermale Karlovy Vary). Et si vous voulez vraiment goûter à la « fée verte », allez à Absintherie dans la Vieille Ville (Jilská 7 ou U Radnice 8 pas loin).

Une chapka

Alors certes, nous sommes dans un ancien pays du bloc soviétique, certes il fait froid mais de là à acheter une chapka… Et si en plus elle est ornée d’un signe communiste, c’est le pompon ! Vous risquez même d’attirer quelques regards désapprobateurs dans un pays qui a quand même pas mal souffert de l’occupation russe.

Des poupées russes

SONY DSC

Là encore, si Prague a encore pour certains touristes de l’ouest l’image d’un pays lointain autrefois satellite de l’URSS, pour les locaux, la page est tournée depuis longtemps. Sachez donc que les poupées russes des magasins de souvenirs n’ont absolument rien de local et que vous pourriez tout autant les acheter à Paris !


A lire : 7 erreurs à ne pas faire en visitant Prague


6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *