6 choses à respecter absolument à Prague

C’est une demande récurrente des lecteurs du blog : Quels sont les petits codes culturels à respecter en République tchèque ? « Autre pays, autres mœurs » et cela se vérifie bien sûr à Prague et dans le reste de la République tchèque. Depuis cette dizaine d’années que je vis à Prague, j’ai en effet pu constater que les Tchèques et les Français ne se comportent pas de la même façon. Dans cet article, vous apprendrez ce qu’il faut faire ou ce qu’il ne faut pas faire lors de votre séjour à Prague. Suivez attentivement tous ces petits conseils pour éviter grand ou petit faux-pas 😅

Les transports à Prague, ce qu’il vaut mieux savoir !

6 règles qu’il faut mieux connaître avant de grimper dans les trams de Prague

A Prague, on prend beaucoup le tram et le métro car ils fonctionnent très bien. Si vous les utilisez pendant votre séjour, avant de grimper à bord, mieux vaux savoir certaines choses.

  1. Laissez toujours descendre tous les passagers qui le souhaitent avant de monter. On ne joue pas des coudes ici et on vous regardera d’un oeil noir si vous ne vous soumettez pas à cette règle fort logique.
  2. Les Tchèques sont organisés et on voit souvent des queues bien ordonnées aux arrêts de bus.
  3. Dans bus, tram ou métro, un tchèque ne garde jamais son sac sur le dos surtout en cas de forte affluence.
  4. Le pass transports 24h ou 3 jours est à un prix très raisonnable mais attention à ne composter qu’une fois votre pass pour toute la durée du séjour sinon, vous aurez des problèmes avec les contrôleurs et serez verbalisé.
  5. Il serait malvenu de resquiller . S’il n’y a pas de barrières dans trams et métro et qu’on entre dans le bus aussi par l’arrière, sachez qu’en cas de fraude l’amende est de 1000 CZK soit 40 EUR si vous payez sur place. Il ne sert à rien de discuter avec le contrôleur (toujours en civil dans le tram) à moins de vouloir voir débouler la police avec qui on discute encore moins…
  6. Attention également, on n’achète pas de ticket au conducteur mais à des machines prévues à cet effet aux arrêts ou par carte bancaire dans les trams et bus.

Attention, les trams sont toujours prioritaires ! Si vous marchez sur la chaussée quand un tram déboule, regagnez en courant le trottoir le plus proche. Vous éviterez ainsi le « Ding ding ding ding » de l’engin qui fonce vers vous (et le stress qui va avec).


Visiter Prague à pied, des règles à connaître

Les piétons doivent aussi attendre sagement aux passages piétons que le petit personnage passe au vert. Et même si rien n’arrive ni à droite, ni à gauche. Traverser au rouge surprendra vos hôtes tchèques qui, s’ils ne vous traiteront pas de fou, n’en penseront pas moins (La police peut même vous verbaliser pour cette bravoure peu courant ici, ça m’est arrivé…) Car bravoure il y a tant les Tchèques roulent vite même en milieu urbain (pas assez de radars sûrement). Ils ont tendance à ne pas s’arrêter lorsqu’un piéton est engagé sur le passage. Certains piétons forcent le passage -ce que je ne recommande pas car certains automobilistes n’hésitent pas à vous contourner peu importe ce qui arrive en face. Heureusement, Prague est une ville très calme qui se visite à pied.


Si vous avez des artères passantes, bruyantes et stressantes à traverser pour quitter votre hôtel le matin c’est que ce dernier est très mal choisi. Retrouvez les coins à éviter dans cet article.


Les Tchèques adorent les voitures (Di vous venez en voiture consultez cet article où vous apprendrez qu’il faut une vignette électronique pour emprunter l’autoroute, que les pneus neige sont obligatoires l’hiver ou qu’au pays de la bière c’est tolérance 0 pour l’alcool au volant). La voiture est un vrai marqueur social en République tchèque et vous verrez de très jolis modèles de toutes marques et très chers. Les amateurs se baladeront rue Pařížská (ou rue de Paris) où stationnent de belles voitures devant les boutiques de luxe. J’en profite au passage pour rappeler que c’est une très bonne idée que de se balader dans cette superbe rue de la Vieille Ville qui conduit de la place de l’horloge au pied de la colline de Letna et de son métronome (superbe point de vue sur la ville de là-haut après avoir emprunté un petit chemin en lacets qui gravit la colline (ou de grands escaliers).

Enfin, la trottinette est interdite sur les trottoirs (J’ai souvent vu des gens se faire verbaliser) et le beer bike a été banni des petites rues de la Vieille Ville.

On dit aussi qu’il vaut mieux éviter, par respect, de marcher sur ces petits pavés en cuivre qui rendent hommage aux Juifs morts en déportation et qu’on trouve un peu partout sur les trottoirs praguois.

Les restaurants de Prague, ce qu’il faut savoir avant de passer commande

Sympa et bon à savoir, les restaurants praguois fonctionnent en service continu de 11h en général jusqu’au soir. (excepté les grandes tables comme certains restaurants praguois primés par le guide Michelin). Cela donne une grande souplesse lors d’un séjour touristique à Prague. On mange quand on veut !


Si vous voulez manger une pizza à 16h, aucun problème ! La République tchèque est un pays où on ne peut pas mouir de faim ni de soif, même à la campagne, même le week-end.


Les Tchèques sont très flexibles : Aller boire un simple verre dans un restaurant n’a rien d’incongru ici. Ou plusieurs verres car la bière est très bon marché (40 CZK soit 1,6 EUR en moyenne le demi-litre). Les Tchèques boivent deux, trois bières ou plus (Ce sont les premiers consommateurs au monde) ! Ce prix très modique de la bière et des consommations explique aussi peut-être pourquoi ils sortent beaucoup (ou est-ce un héritage de la période communisme où on se recevait peu à la maison de crainte d’être dénoncé pour ce qu’on y aurait dit…)

Quand vous entrez dans un restaurant, attendez d’être placé par le serveur. Si ce dernier est sympa, laissez-lui un pourboire à la fin (voir plus bas, le paragraphe « L’argent »). Ne soyez pas trop bruyants à table, les Tchèques aiment le calme et mangent parfois en silence, ne rompant ce dernier qu’une fois leur repas terminé (vous êtes Français, vous pouvez discuter en mangeant 😅). Attention, les serveurs ont fâcheuse tendance à vouloir débarrasser la table au plus tôt, veillez donc à bien disposer vos couverts si vous n’avez pas fini votre assiette !


Toujours une soupe au menu (parfois trop salée), été comme hiver. Il est mal vu de saisir son bol à deux mains, il faut manger sa soupe à la cuillère (quitte à voir certaines personnes littéralement couchées sur leur bol…) Ne soyez pas surpris si l’on ne vous offre ni pain ni carafe d’eau. Vous pourrez en obtenir mais ce sera facturé (prix modique).


Les Tchèques boivent leur bière sans soda (le panaché serait un sacrilège en ces terres), mangent salé le matin, des glaces toute l’année et même avant midi, leur tartare sans frites mais avec du pain grillé et aillé, leurs lentilles sans saucisse mais avec un oeuf et un cornichon…

Ils peuvent manger un dessert sucré comme plat principal (les fameuses Ovocné knedlíky soit des boules de pâte bouillies fourrées aux fruits (fraise, prune, abricot…). D’ailleurs, vous risquez de ne pas échapper au knedlík, cette quenelle de farine ou de pomme de terre accompagnant la majorité des plats classiques de la gastronomie tchèque (à découvrir aussi, revisités, dans ce petit bistro). Les chiens (que les Tchèques adorent) n’y ont pas droit mais ne soyez pas surpris de voir une gamelle d’eau pour eux dans les bars et restaus…

Les magasins, à savoir quand vous ferrez du shopping à Prague

Certaines rues du centre de Prague comme Na příkopě ou la place Venceslas vous sembleront animées les dimanches et jours fériés. Les magasins sont en effet souvent ouverts (depuis quelques années, seules les très grandes surfaces doivent fermer certains jours fériés).

L’économie tchèque est très libérale et même les ouvriers travaillent sur les chantiers le jour du sacro-saint repos dominical. Le chômage est quasi inexistant à Prague et très faible au niveau national. Sur les vitrines des commerces, ici où là, une offre pour serveur, coiffeur ou vendeur… Une aubaine pour les étudiants qui peuvent très facilement financer leurs études au sein de ce qu’on appelle une brigade, mais aussi pour de nombreux retraités obligés de travailler vu le faible montant de leurs pensions. Je remarque aussi en raison de cette situation de plein-emploi un certain laisser-aller dans la qualité du service… Globalement le dynamisme économique de Prague participe à son attractivité avec l’arrivée de nombreux étrangers (Par contre, il devient de plus en plus difficile de se loger à prix décent devant la pénurie de logements).


Pour les souvenirs, évitez les tee-shirts ou chapkas avec des symboles communistes car vous serez très mal vus ! D’ailleurs, le Parti communiste n’est plus représenté au Parlement depuis les élections de 2021, une grande première.


Enfin, si vous allez à la Poste centrale qui vaut le coup d’oeil comme vous l’apprendrez dans cet article (comme d’ailleurs les jolis magasins Benetton ou Mango de la rue Na příkopě), n’oubliez pas qu’il faut prendre un ticket comme dans la plupart des administrations.

Les hôtels, ce qu’il faut savoir avant le départ

Les hôtels praguois sont de très bon standing et le rapport qualité-prix y est très très bon. Autrement dit, vous pouvez vous faire plaisir sur l’hébergement à Prague sachant que vous allez économiser sur les autres postes de dépense que sont restaus, visites et sorties (au moins 20 à 30 % moins cher). Beaucoup hôtels praguois offrent de jolis services auxquels on n’est pas toujours habitués comme un spa (liste complète ici), un sauna (liste complète ici), une piscine intérieure (liste complète ici) ou même un beer spa ! (lire cet article du blog sur le sujet).

Le petit déjeuner est souvent copieux et sucré-salé car les Tchèques sont gourmands et, un peu comme les Allemands, mangent salé le matin. Les enfants seront les bienvenus à Prague avec de très nombreux appartements à la location (retrouvez ici les apparts de Prague les plus appréciés par les visiteurs) ou des chambres familiales. Les Tchèques aiment les enfants presque toujours élevés par leur maman jusqu’à leurs trois ans (peu ou pas de crèches). Il y a même une fête qui leur est dédiée chaque 1er juin : les enfants vont à l’école ce jour-là mais ne travaillent pas 🥳


Seul problème mineur au sujet des hôtels qui m’ait été rapporté par des visiteurs de Prague : des chambres parfois surchauffées en hiver (il est vrai que les Tchèques chauffent beaucoup l’hiver et se baladent alors en caleçon et tee-shirt dans leur salon quand dehors il neige…)


Certains touristes ont même dû dormir en février la fenêtre ouverte (pas les volets car il n’y en a pas en République tchèque où on est aussi plus matinal).

Enfin, on aime la ponctualité en République tchèque (pas de quart d’heure de politesse si vous êtes invités dans une famille, par contre il faudra vous déchausser toujours et partout, les enfants se déchaussent même à l’école quel que soit leur âge). Si vous êtes invité par des Tchèques, ne faites pas la bise en arrivant à la maîtresse de maison (elle serait surprise !) Les Tchèques ne se font pas la bise malgré une petite mode que j’observe chez les plus jeunes.

Par respect pour l’attachement des Tchèques à la ponctualité, veillez donc à libérer votre chambre d’hôtel à l’heure dite ! Lors d’une escapade dans la magnifique ville de Český Krumlov, je me souviens d’un ami devant quitter sa chambre sans prendre de douche à 11 heures du matin faute d’avoir respecté l’heure prévue du checkout.

L’argent, ne faites pas d’impairs !

Important à savoir, le pourboire ne fonctionne pas du tout comme en France ! En République tchèque, il ne se laisse pas sur la table mais est donné oralement au serveur en arrondissant la note.

Je vous renvoie à cet article et sa petite vidéo amusante pour en savoir plus. Lorsque vous paierez en espèces, sachez aussi que les Tchèques n’aiment pas trop les billets froissés et râleront si vous leur tendez un billet en mauvais état. Il est aussi fréquent d’abandonner 1 ou 2 couronnes dans les magasins. Exemple : vous devez payez 109 CZK à la caisse du supermarché, vous donnez 110 CZK et faites un petit signe de la main ou dites « it’s ok » (« v pořádku » – fporjadkou) pour signifier que vous n’attendez rien en retour (pour rappel, 1 CZK équivaut à 4 centimes d’EUR). Je le fais parfois, pas systématiquement.

Les prix sont 20-30 % moins chers qu’en France mais cela ne concerne pas les biens de consommation (ne perdez pas votre temps dans les magasins où ce sera plus cher qu’en France). Enfin, je vous rappelle de ne pas utiliser les distributeurs ATM Euronet que l’on trouve absolument partout, cela fait partie des arnaques à éviter.

Mieux vaut recourir aux distributeurs des banques officielles et lire mon article sur le change euros contre couronnes tchèques à Prague.

Les loisirs, faites comme les Praguois

Prague est une ville festive et la réputation de la ville n’est plus à faire à ce niveau-là ! Peut-être même trop festive avec une municipalité bien décidée à lutter contre le « tourisme de l’alcool » en interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique à Prague 1 de 22h à 6h.


On danse chaque soir de la semaine dans les clubs et discos. Tout le monde entre (pas de physionomiste à l’entrée) quelque soit sa tenue vestimentaire. Les Tchèques sont très tolérants à ce sujet.


Par contre, si vous allez au concert (les Tchèques sont de grands amateurs de musique classique), faites un petit effort car les Tchèques ont pour habitude de s’endimancher pour s’y rendre. Si vous allez au cinéma, asseyez-vous à la place marquée du numéro indiqué sur le ticket.

Il y a beaucoup de festivals à Prague surtout en plein air aux beaux jours (sur les quais, sur les places, dans les parcs, sur les îles…) L’atmosphère y est souvent très sympa avec enfants et chiens qui gambadent gaiement et stands à bière (comme toujours).

Les Tchèques sont aussi très sportifs et adorent les sports de plein air dont le vélo aux beaux jours. Ne soyez pas surpris s’ils s’arrêtent tous les 5-10 kilomètres pour boire une bière, cela fait partie des habitudes !

Le pique-nique n’est pas une tradition par contre et on préfère faire griller des saucisses le soir comme lors de la traditionnelle fête des sorcières en avril. Une des traditions du calendrier les plus étonnantes avec celle de vendre dans les rues de Prague des carpes vivantes à l’approche de Noël.

Je vous invite d’ailleurs à consulter le calendrier des jours fériés avant le départ, la fête des sorcières ayant justement lieu la veille du 1er mai. Enfin, les Tchèques sont très nature et quittent souvent Prague dès le vendredi midi pour rejoindre un petit chalet à la campagne ou à la montagne (la Tchéquie est 2ème après la France dans l’UE en ce qui concerne le nombre de résidences secondaires par habitants).

Parfois, ils partent même bivouaquer dans la forêt et prennent un train habillés en treillis militaire avec la guitare en bandoulière pour de la musique folk au coin du feu. On appelle ce phénomène le trampisme et il constituait un bon échappatoire sous le communisme où, en ville, on était épié et écouté partout.

Lisez enfin aussi cet autre article sur toutes les petites choses qui risquent de vous surprendre à Prague et en République tchèque. Et si les Tchèques parlent un bon anglais, pourquoi ne pas apprendre quelques mots de tchèque avant votre départ ? Cela ravira sûrement vos interlocuteurs !

2 Comments

  1. Bonjour,
    Votre blog est super, il est parfait pour le voyage qu’on prépare avec mon copain début décembre. Petite question au sujet des tests et du Covid, comment ça se passe là-bas? Pour rentrer sur le territoire? Pour faire un test avant de reprendre l’avion pour rentrer en France? Où peut-on les faire? Pour quel prix? Merci par avance de votre retour, j’ai hâte de lire encore vos articles d’ici notre départ ✨

    1. Bonjour Estelle, merci, c’est gentil. Je vous invite à consulter cet article pour connaître toutes les règles en vigueur relatives à la situation sanitaire. Bons préparatifs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *