La tour Poudrière à Prague : un monument qui vaut le coup d’oeil !

J’aurai attendu de longues années de résidence à Prague avant de monter au sommet de la tour Poudrière. Elle fait tellement partie du décor que je finissais par ne plus la voir. Aussi l’idée d’y monter me me traversait jamais l’esprit (à tort !)

Toute noire, silencieuse et austère, la tour Poudrière ne semble pas s’émouvoir des voitures qui lui passent dessous. Elle trône là, place de la République (Náměstí Republiky), à la limite de la Ville Nouvelle et la Vieille Ville. Elle souffre un peu de côtoyer le bijou Art nouveau de Prague, la flamboyante Maison municipale qui, avec sa mosaïque colorée concentre tous les regards. Quel contraste !

Mais je suis finalement monté au sommet de cette tour et je vous conseille vivement d’en faire autant. Ce sera une visite courte (30 minutes) mais ô combien intéressante. C’est un bel exemple de l’art gothique à Prague. Construite en 1475, c’est de cette porte d’entrée de la Vieille Ville que partaient la Voie royale et les processions des couronnements des rois de Bohême en direction du Château. Pourquoi Poudrière ? Tout simplement parce qu’elle a longtemps servi de depôt de poudre à canon.

À son emplacement, s’élevait autrefois une tour de guet qui faisait partie des portes fortifiées de la Vieille Ville. Mais une fois la Ville Nouvelle fondée par Charles IV, les fortifications étaient devenues inutiles et la tour est tombée à l’abandon. Des ruines ne pouvaient pas voisiner avec le palais des rois de Bohême qui se trouvait sur l’emplacement de l’actuelle Maison municipale

Une nouvelle porte était édifiée en 1475. Sa riche décoration sculptée devait ajouter au prestige du palais des rois adjacent.

Elle ne sera jamais achevée car Vladislav IV de Bohême choisissait de transférer le palais royal au Château de Prague. C’est alors qu’elle est devenue entrepôt de poudre au début du 18ème siècle. Gravement endommagée par les Prussiens en 1757, elle a été reconstruite en 1876 dans un style néo-gothique. Le bâtiment s’inspire de la tour du pont Charles qui se trouve côté Vieille Ville.

Aujourd’hui, elle se visite. On emprunte un très étroit couloir en pierre qui mène aux étages. La charpente et le parquet en bois sont splendides. Le dernier étage, qui culmine à 44 mètres, offre une superbe vue panoramique à partir du chemin de ronde. À l’est, la colline de Vítkov et son mémorial avec la statue équestre de Jan Žižka et, à sa droite, la tour de télévision de Žižkov et les bébés de David Černý qui grimpent sur ses flancs. À l’ouest le Château, de l’autre côté de la rivière Vltava. Entre, les toits de la Vieille Ville (ne manquez pas ceux de la Maison municipale). Superbe !

Et n’oubliez pas que si vous voulez dormir ou manger pas loin, vous avez le fameux hôtel Art Deco Imperial et son restaurant. Si vous préférez le moderne, optez pour le Cosmopolitan et sa table Next Door ! Deux adresses au top parmi les meilleures à Prague !

Tour Poudrière (Prašná brána)

Entrée 150 CZK soit 6 EUR ; moitié prix de 10 à 11h (9h-10h en été) ; gratuit pour les moins de 5 ans ; tarif réduit 100 CZK pour les 6-12 ans, les étudiants de moins de 26 ans, les plus de 65 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *