Le meilleur de l’architecture brutaliste à Prague

Prague est probablement la ville du monde qui mêle le plus habilement différents styles architecturaux. Gothique, baroque, Art nouveau, cubisme mais aussi les plus atypiques fonctionnalisme et brutalisme !  Tout au long de votre séjour à Prague, levez les yeux  ! Indispensable pour admirer tel ou tel détail architectural comme vous l’apprendrez dans cet article.


L’architecture brutaliste ou post-moderniste s’embarrasse peu de fioritures


Le mot « brutalisme » vient du français et du béton brut comme l’appréciait l’architecte Le Corbusier. Avec le brutalisme, peu ou pas d’ornements mais des formes géographiques massives, anguleuses et répétitives. une architecture crue, sans prétention et formellement éloquente. Il n’y a pas de définition exacte du brutalisme si bien qu’on peut se demander ce qui est brutaliste et ce qui ne l’est pas. Décriée ou appréciée, de plus en plus préservée et valorisée, l’architecture brutaliste fait partie du décor à Prague. On parle même de « brutalisme tchèque ». Apparu dans les années 50, c’est du milieu des années 60 à la fin des années 80 que le brutalisme a prospéré. Il reste donc associé au régime totalitaire  communisme. Si les statues et autres symboles soviétiques disparaissent peu à peu, les bâtiments brutalistes (malgré quelques destructions ces dernières années) parviennent à survivre malgré souvent le dédain des Praguois.


Le brutalisme à Prague, une architecture désormais protégée. Quelques exemples :


 

La tour de télévision de Žižkov

Brutaliste ou pas ? Cela fait débat. Ce qui est sûr, c’est qu’il s’agit du monument le plus élevé de Prague (216 mètres).  C’est aussi une des constructions modernes les plus impressionnantes d’Europe. La tour de télé de Žižkov a été construite entre 1985 et 1992. Elle a été érigée par le régime communiste tchécoslovaque à des fins d’espionnage et pour brouiller les émissions radio. Elle est parfois associée aux constructions les plus hideuses du monde. Je vous laisse juge. Moi, j’habite à Prague et je l’aime bien. Vous pouvez même acheter un joli tee-shirt souvenir car elle est emblématique de Prague (avec le pont Charles bien sûr).


Omniprésence visuelle de la tour de Žižkov, le monument le plus élevé de Prague


Cette tour est un excellent point de repère dans Prague. Les dix bébés géants de l’artiste David Černý qui en font l’ascension depuis 2000 ont aussi su conquérir le cœur de beaucoup de Praguois et de touristes. Cela a permis de rendre plus sympathique ce vestige encombrant du communisme. Vous pouvez y monter pour la vue exceptionnelle sur Prague (café-restaurant d’accès gratuit au 1er étage à 66 mètres et plateformes d’observation à 93 mètres). Et pour marquer un grand coup vis-à-vis de votre moitié, réservez à One Room Hotel, l’unique chambre de la tour de télé et peut-être la plus atypique de Prague ! Possibilité enfin de faire un mini golf au pied de la tour (renseignez-vous au restaurant Miminoo), ce qui réjouira les enfants qui profiteront aussi de la petite patinoire très sympa en hiver.

Tour de télévision de Žižkov – Tower Park Praha
Mahlerovy sady 1
Tlj. 9h-0h

 

Le nouveau bâtiment du Musée national

Les lieux ont abrité la Bourse, le parlement national à partir de 1946 puis, après la révolution de Velours, le siège de Radio Free Europe entre 1994 et 2002. Aujourd’hui, le bâtiment situé en haut de la place Venceslas, classé en 2000, est une annexe du Musée National rénové qui trône à sa droite. C’est en 1973 qu’a été construite cette superstructure brutaliste qui repose sur quatre piliers (regardez Shirley Bassey qui chante « Goldfinger » sur le chantier de construction à la fin des années 60 !) La superstructure a été ajoutée pour l’Assemblée fédérale tchécoslovaque. Vous y trouverez de très beaux plafonds de bois et une vue incroyable sur la place Venceslas. De très nombreuses personnalités politiques de l’époque s’exprimèrent en ces lieux comme Mikhaïl Gorbatchev, François Mitterrand ou Margaret Thatcher.


Un emplacement stratégique en haut de la place Venceslas


Au rez-de-chaussée, vous trouverez la boutique du Musée National mais également côté voie rapide (créée là par les communistes pour éviter manifs et attroupements devant le parlement), une sculpture rendant hommage à Jan Palach. Veillez à ne pas réserver votre hôtel près de cette « autoroute » au coeur de la ville ! Vous éviterez les erreurs en lisant mes conseils ici. Pas très loin du bâtiment, le bunker de l’hôtel Jalta était près à accueillir les dignitaires communistes en cas d’attaque nucléaire. Posez-y vos valises pour vivre un petit moment d’histoire ! Un peu plus haut dans la rue Vinohradská, dans le quartier de Vinohrady, l’ensemble d’immeubles Transgas a été détruit dans la controverse (du même architecte, restera par contre la tour de télé mentionnée plus haut). 

Musée National (Nouveau Bâtiment)
Vinohradská 1
Ouvert tous les jours 10h-18h

Le grand magasin Kotva

Kotva (« l’ancre » en tchèque ») est un grand magasin de Prague situé place de la République (Náměstí Republiky). Il détonne au milieu d’immeubles baroque et Art nouveau . Construit entre 1970 et 1975, le plan au sol est un assemblage original de 28 hexagones. C’était le plus grand centre commercial de la Tchécoslovaquie socialiste (et le 5ème en Europe). Pensé pour devenir un symbole d’abondance et de prospérité, il connut le rationnement alors que sa surface de vente de 22.000 m2 nécessitait 2 000 employés pour 75.000 visiteurs quotidiens…  Classé monument culturel tchèque en 2019, le grand magasin a décliné au début des années 90 subissant la concurrence de nouveaux centres commerciaux comme Palladium juste en face. Kotva évolue aujourd’hui dans le bon sens à la différence du centre commercial Bílá labut’ (« Le cygne blanc ») de style fonctionnaliste tout proche. Le magasin présente aujourd’hui une mode tendance notamment au 4ème étage et le bâtiment devrait encore évoluer. Magnifique vue sur la Vieille Ville du rooftop de T-Anker pour boire une bière ou manger un morceau pas cher ! Pas très loin, un peu après la Maison municipale, trésor Art nouveau, vous trouverez aussi la Banque nationale tchèque (Na Příkopě 28) dans un style international tardif.

Kotva
Náměstí Republiky 8
Tlj. 9h-20h

 

La Nouvelle scène du Théâtre national

Un bâtiment construit une nouvelle fois dans la controverse en 1983 et qui ne passe pas inaperçu avec ses 4000 blocs de verre soufflé. C’est la construction d’architecture brutaliste et fonctionnaliste que je préfère à Prague. Une construction qui contraste fortement avec l’aspect du Théâtre national (fin du 19ème-début du 20ème) dont elle constitue la scène alternative et dont elle séparée par la petite place Václav Havel et son cœur rouge (l’ancien président en avait fait sa signature) et où on organise occasionnellement de petits marchés de design tchèque. On est loin du côté neo-Renaissance de la célèbre rue Národní où vous trouverez aussi deux des cafés les plus illustres de Prague, le café Slavia et le Café Louvre ! La Nouvelle scène abrite Laterna magika (théâtre multimédia), l’atypique café NONA où j’aime aller (ne manquez pas l’extraordinaire escalier qui y conduit) ainsi qu’une billeterie du Théâtre national (tlj. 9h-18h, 10h le w.-e.)

Nouvelle scène (Nová scéna)
Národní 4

Le nouveau bâtiment de la Gare principale

Bijou Art nouveau, la Gare principale a néanmoins une petite partie brutaliste (partie basse accessible à pied). Bon, je préfère quand même la coupole du début du 20ème et son café… Si vous voulez, pour des raisons pratiques, loger à proximité de la gare, je vous recommande l’hôtel MeetMe23.

D’autres exemples d’architecture brutaliste

Cette liste de bâtiments d’architecture brutaliste dans le centre n’est pas exhaustive. Vous trouverez d’autres bâtiments aux adresses suivantes : Vyšehradská 51 (CAMP-Centre for Architecture and Metropolitan Planning, café et librairie), Ječná 39 (Teplochny, immeuble de bureaux de couleur bleue), Václavské nám. 21 (club Duplex avec sa couronne de verre : un bar-club et restau où Mike Jagger a fêté ses 60 ans en 2003 !) ou encore au fameux stade de Strahov avec juste à côté, en forme de pierre taillée, le centre de contrôle du tunnel de Strahov (1981).

Si je me suis habitué aux bâtiments mentionnés plus haut (jusqu’à en aimer certains), j’ai plus de mal avec d’autres comme ce bâtiment en brique rouges de Prague 5 (sur la photo précédente) qui abrite depuis 1992 une agence de la banque KB (Štefánikova 22). Une base octogonale pour une pyramide tronquée et un bâtiment souvent considéré comme un des plus laids de Prague… Les riverains l’appellent le « bunker » et, à l’origine, on souhaitait développer tout le quartier ainsi…

Logez dans un hôtel d’architecture brutaliste

Comme avec les hôtels insolites au lourd passé historique dans lesquels vous pouvez dormir, il est très original de dormir dans un hôtel d’architecture brutaliste (mais vous pouvez aussi préférer un autre design…) Ne vous inquiétez pas, le réveil n’aura rien de brutal dans ces établissements ! Les hôtels praguois ont très bonne réputation !

Si le gigantesque hôtel Praha construit dans les années 70 à Prague 6 et tout entier dévolu aux besoins du régime communiste a été démoli dans la controverse en 2014, l’hôtel InterContinental (1974), tout aussi imposant, est toujours debout en attendant une totale rénovation (il sera rebaptisé Golden Prague Hotel dans un futur proche). Pour certains puristes, il n’est toutefois pas assez brutaliste… Situé à deux pas de la place de la Vieille-Ville, l’hôtel est au bout de la luxueuse rue Pařížská et vous le verrez très bien de la colline de Letná . Kafka a habité à son emplacement. Le futur Golden Prague Hotel sera parfaitement situé pour découvrir le pont Charles ou le quartier juif et offrira des prestations dignes des plus grands établissements hôteliers avec spa, espace de bien-être, restaurant gastronomique, brunch, toit terrasse… Toujours, rue Pařížská, au numéro 25, vous trouverez un autre bâtiment d’architecture brutaliste construit en 1974 (le Syndicat international des étudiants).


Dormir dans un hôtel d’architecture brutaliste, c’est possible ! Mon préféré reste le Mama Shelter


Autres exemples d’architecture brutaliste : Orea Hotel Pyramida (1987) sur la route de l’aéroport et en forme de pyramide bien sûr. Censé impressionner les visiteurs étrangers sous le communisme, il considéré aujourd’hui comme un des bâtiments les plus laids de Prague mais ô combien atypique ! Je vous en ai déjà parlé sur le blog car, outre sa proximité avec le Château et son sauna finlandais, vous y accueille un petit robot (un mot d’origine tchèque).

Sans oublier One Room Hotel et la tour de télévision de Žižkov pour dominer tout Prague de son lit ou encore le Mama Shelter que je recommande chaudement dans cet article suite aux retours et avis d’amis. Parfois qualifié de fonctionnaliste, cet hôtel est un des premier « hôtel design » d’Europe. Il s’appelait Parkhotel au moment de sa construction en 1967 et accueillait les étrangers venus pour affaires au palais des foires et expositions voisin (aujourd’hui, vous y trouverez la Galerie nationale).

Réserver à One Room Hotel

Réserver à Orea Hotel Pyramida

Réserver à Mama Shelter


5 Comments

  1. Vraiment bravo pour votre investissement dans la création de ce blog très instructif. Nous nous rendons à Prague du 30 janvier au 3 février, et je me suis inspirée de votre blog pour tenter de découvrir cette ville du mieux possible. Une petite question toutefois, existe-t-il à Prague ce que l’on appelle un bus touristique,et par ailleurs pensez vous que cela vaut la peine de prendre la « carte touristique ». merci.

  2. Bonjour actuellement à Prague, Votre site est vraiment incroyable une source d’inspiration pour quiconque veuillent visiter Prague les restaurants sont sans faute les endroits insolites aussi on peut vous faire confiance les yeux fermés maintenant j’ai une question où peut-on acheter du vin de la région de Prague ou du pays
    Merci

    1. Bonjour et merci, c’est très sympa ! Pour découvrir le vin tchèque (le meilleur étant le blanc de Moravie), vous avez déjà un peu partout dans la ville de petits bars à vin (vous les repérerez aux enseignes « Vinárna ») et même deux bars à vin plus classe sous l’enseigne Vinograf. Et pour vos achats, Cellarius dans le passage Lucerna où vous pourrez boire un verre. Vous trouverez enfin aussi de bonnes bouteilles à acheter au restaurant Monarch. Sans compter les supermarchés mais je ne vous les conseille pas car rien ne vaut l’avis éclairé d’un caviste. Bonne fin de séjour !

  3. Bonjour, merci beaucoup pour ce magnifique blog, félicitation pour tout ce travail (j’ai aussi un blog et je connais bien ce que veux dire créer un blog…). Nous sommes de passage pour une dizaine de jours en république Tchèque en famille, nous avons largement puisé des informations sur votre blog pour notre visite de Prague (trop courte. Sincère remerciement de toute la famille Bretonne…

Répondre à VASSEUR-ROBERT Sébastien Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *