Prague en novembre : Fêtez la Saint-Martin !

Une fête de plus à mettre au programme si vous visitez Prague en novembre. Chaque 11 novembre, les Tchèques célèbrent la Saint-Martin. Depuis quelques années, les célébrations sont plus nombreuses et festives, grâce à un réel effort de promotion de la corporation viticole (et plus de deux millions de bouteilles sur le marché). À Prague comme ailleurs (notamment en Moravie, grande région viticole), vous aurez la chance de découvrir les vins tchèques mais aussi de déguster une délicieuse oie rôtie. Ne ratez pas ça !

La célébration de la Saint-Martin viendrait de France et daterait du 14ème siècle. Elle coïncide avec la fin des récoltes et le début d’une période de travail moins éprouvante. C’est aussi la période d’abbatage des bêtes (dont l’oie) qui seront stockées avant d’affronter l’hiver. Quant au vin de la Saint-Martin, la tradition remonte au 18ème siècle, sous le règne de l’empereur Joseph II, quand le propriétaire rendait visite au vigneron le 11 novembre pour goûter la production et décider si le contrat les liant serait reconduit. C’était aussi le jour où on pouvait commencer à vendre le vin produit.


Un proverbe et deux légendes pour une fête à la mode


Un proverbe tchèque dit aussi que « Saint-Martin arrive sur son cheval blanc » signifiant par là que la neige fait parfois son apparition dès la mi-novembre en République tchèque (réchauffement climatique aidant, c’est de moins en moins vrai à Prague !). Deux légendes sont souvent citées : la première veut que le très humble Saint-Martin se soit caché dans le cou d’une oie pour échapper à ses adorateurs, la seconde dit que son sermon étant sans cesse perturbé par une oie, on finit par la manger.

Peu importe, le menu de la Saint-Martin reste lui immuable : une délicieuse oie rôtie accompagnée de chou et de quenelles. Je vous recommande d’y goûter car si la gastronomie tchèque ne brille pas par sa finesse, les cuisiniers et cuisinières tchèques savant parfaitement préparer canard et oie.


Délicieuse oie rôtie au chou et aux pommes de saison


C’est ce qu’ils cuisinent de mieux. Copieux et goûteux ! Pour accompagner votre plat, vous découvrirez le vin de la Saint-Martin, un vin nouveau qui est un peu le « Beaujolais local ». Si vous en ramenez une bouteille comme souvenir, sachez qu’il est préférable de le boire avant le printemps. C’est un vin, souvent blanc mais aussi rouge ou rosé, peu alcoolisé (10-12%) mais avec un goût sec, frais et fruité qui se prête assez bien aux apéritifs.

Où célébrer la Saint-Martin ?

Au restaurant. Vous retrouverez le 11 novembre le menu de la Saint-Martin dans les nombreux restaurants tchèques traditionnels de Prague ou dans l’une des fantastiques brasseries de Prague. Sur le menu, repérez « Pečená Husa » (oie rôtie) ou « Svatomartinské Pečená Husa » (oie rôtie de la Saint-Martin).

Au marché. Vous pouvez aussi vous rendre au marché le 11 novembre. À certains endroits, à 11h11 précises, on portera un toast après l’arrivée de Saint-Martin sur son cheval blanc. Je vous conseille le très fréquenté et festif marché de Náplavka sur les quais de la Vltava. Le festival se tient le 11 novembre du matin au soir ou le week-end suivant (si le 11 novembre tombe en semaine). Vous y trouverez des dizaines de stands, des cavistes et une restauration rapide consacrée à l’oie (rôtie, en soupe, en pâté, en burger, en quiche ou en sandwich). Vous avez aussi le marché plus tranquille de la place Jiřího z Poděbrad à Prague 3.

À Vyšehrad. Pour être sûr de voir Saint-Martin et son cheval, rendez-vous le 11 novembre à Vyšehrad près de la rotonde Saint-Martin en fin d’après-midi. Vous assisterez à une parade aux lampions féérique dans un des endroits préférés des Praguois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *