Le mur John Lennon de Prague : un étonnant vestige du communisme 2

Le mur John Lennon fait partie des choses insolites à voir dans la capitale tchèque. Il se trouve au cœur du superbe et très authentique quartier de Malá Strana où vous pourrez facilement aller après votre visite du Pont Charles ou du Château. A la différence de celui de Berlin, ce mur n’est heureusement pas tombé lors de la  Révolution de 1989.


Un mur John Lennon couvert de graffitis depuis 40 ans


Les graffitis du mur John Lennon sont un beau symbole de paix et de liberté. A l’issue d’une chouette balade, cette fresque surprenante vous émouvra. Il est aussi de coutume de prendre une photo souvenir devant le mur. Voyez vous même ce que ça donne sur Instagram.

 

L’importance historique du mur John lennon

Le mur a représenté pendant le communisme un espace de combat pour la liberté d’expression et un petit morceau d’espoir. Aujourd’hui, cet esprit est conservé et vous pourrez même laisser votre trace sur ce mur historique.


Une balade à faire après la visite du Pont Charles ou du Château


Pas loin du mur, vous trouverez également la très agréable île de Kampa où il fait bon flâner. Vous pouvez donc aussi l’associer à votre visite du mur.

 

 

Le mur John Lennon se trouve en face des murs saumon du joli Palais Buquoy

Il est à côté du siège de l’ambassade de France et sur un mur appartenant cette fois à l’Ordre souverain de Malte. (Velkopřevorské náměstí, Malá Strana). Ici sur la carte de Prague.


Le premier portrait de Lennon recouvert par de nombreux autres


Le portrait de l’ex Beatles, fervent opposant à la guerre du Vietnam et digne représentant du “peace and love“, est toujours présent sur le mur. Ou plutôt ce sont des centaines de portraits qui s’y sont succédé depuis 1980.

Le 8 décembre 1980, John Lennon est assassiné à Manhattan.

Pour les étudiants tchèques, qui étouffent sous la chape de plomb communiste après la normalisation de 1968, c’est un symbole de paix et de liberté qui disparaît.


Un hommage de la jeunesse tchèque au chantre de l’antimilitarisme


Pour lui rendre hommage, et bien qu’il n’ait jamais mis les pieds à Prague, un premier dessin apparaît peu après sa mort sur une petite fontaine et à un endroit où on avait déjà l’habitude, depuis les années 70, de s’épancher en écrivant sur les murs.

 

Très vite, les étudiants s’approprient ce mur

Le mur court sur vingt mètres le long du jardin des Chevaliers de l’Ordre de Malte. Jusqu’en 1989, ils vont y exprimer leurs frustrations mais aussi leur volonté de paix et leur opposition à la guerre. Régulièrement, le pouvoir communiste fera effacer les inscriptions dissidentes en couvrant le tout de gris ou de vert.


Un pouvoir communiste qui ne tolère pas la libre expression


Des affrontements opposeront même en 1988 les étudiants et la police sur le Pont Charles tout près. Peu importe, le “lennonisme“, comme on l’appelle alors, est le plus fort et ceux que le régime qualifie d’alcooliques, de sociopathes ou de traîtres, recommencent à écrire sur le mur dès le lendemain. Le mur John Lennon est donc un exemple unique de la liberté d’expression et de l’espoir que porte en elle la jeunesse universelle. Le mur qui fait partie du patrimoine tchèque mais qui évolue au fil du temps. Il se remplit de tags et de graffiti est un exemple émouvant et vivant car il est en perpétuelle évolution. Aujourd’hui ce sont les mots d’amour et de paix qui sont les plus représentés.

 

Le 17 novembre 2014 toutefois, stupeur place du Grand prieur !

Le mur tout entier a été repeint en blanc durant la nuit précédente, laissant pour seule inscription “Wall is over“. Qui sont les responsables de ce forfait ?


Des graffitis régulièrement recouverts de peinture


Les coupables sont de jeunes étudiants en art investis dans le street art. L’Ordre souverain de Malte porte plainte dans un premier temps pour vandalisme… Avant de discuter avec les étudiants qui voulaient, à leur manière, célébrer à la fois le 25ème anniversaire de la Révolution de velours et rendre hommage à John Lennon. Ce dernier ne brandissait-il pas en son temps, avec sa compagne Yoko Ono, la pancarte “War is over“ ?

Le mur John Lennon de Prague est en perpétuelle évolution.

C‘est donc sans le moindre remords que les jeunes artistes avaient tout effacé. Un message pour le monde entier ! Pour les étudiants incriminés, le mur ne doit pas se limiter à une simple attraction touristique mais il doit rester le vecteur d‘un message universaliste (un autre mur John Lennon a ainsi vu le jour en 2014 à Hong-Kong lors des manifestations pour la démocratie). Et après avoir écouté quelques accords de guitare (un musicien est souvent dans les parages), n’oubliez pas de prendre une belle photo ou un selfie !


Prenez-vous en photo devant ce mur historique de Prague !


Et si cela ne vous suffit pas, vous pouvez même aller boire une bière au John Lennon Pub à 50 mètres (Hroznová 6), à gauche après le petit pont qui enjambe la Čertovka, un bras de la Vltava.

L’adresse du mur John Lennon à Prague

Mur John Lennon 
Velkopřevorské náměstí
Arrêt de tram Hellichova (trams 12, 20 et 22)

 


Lisez cet autre article, pour découvrir 9 autres endroits insolites à Prague


 

2 thoughts on “Le mur John Lennon de Prague : un étonnant vestige du communisme

  1. Reply Cecile JOUEL Mar 26,2018 15 h 42 min

    Bonjour,
    Notre groupe de 15 personnes part à Prague les 7-8-9 décembre 2018. Je souhaite réserver un dîner animation/spectacle pour le samedi soir. Qu me conseillez-vous?
    Le folkore garden ? Merci beaucoup de vos adresses typiques. Cécile

Leave a Reply