Visitez Kutná Hora (classé à l’Unesco) et l’étonnant ossuaire de Sedlec


C’est une des petites escapades intéressantes et faciles à faire depuis Prague avec la visite du château de Karlštejn.

Si vous avez du temps, partez découvrir Kutná Hora, cette « petite Prague » est à 70 km à l’est de Prague. C’est une excursion très simple à organiser en transports publics (voir en fin d’article). Dans ses ruelles tortueuses et tranquilles, vous admirerez un subtil mélange de gothique et de baroque avec de superbes églises, monuments ou maisons inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. Le clou du spectacle sera l’insolite et fameux ossuaire médiéval de Sedlec qui vous fera froid dans le dos et que visitent 500.000 touristes par an !

La ville de Kutná Hora

L’incroyable patrimoine architectural de la petite ville de Kutná Hora (20.000 habitants) est au patrimoine de l’Unesco. Il a pu voir le jour grâce aux mines d’argent de la ville. En effet, au Moyen-Âge, ces mines alimentaient toute l’Europe et faisaient la richesse de la cité. Cette « fièvre de l’argent » a éclaté à la fin du 13ème siècle et a permis le développement de la ville. L’âge d’or interviendra au 15ème siècle quand les rois du royaume de Bohême se faisaient même élire dans les murs de Kutná Hora. La ville se dota alors de maisons bourgeoises en pierre, d’églises, de remparts… Dès la seconde partie du 16ème siècle, ce sera déjà la déclin : l’extraction toujours plus profonde devient difficile. Des métaux précieux commencent à être importés des Amériques.

Les monuments qu’il ne faudra pas rater

-L’église gothique Sainte-Barbe (Unesco)

Sainte Barbe est la patronne des mineurs. Ils mourraient jeunes à Kutná Hora (à 35 ans en moyenne). Le bâtiment est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO (tout comme la cathédrale de l’Assomption de Sedlec et le centre historique). Sa beauté témoigne de la gloire et de la richesse de la ville d’argent qu’était alors Kutná Hora. De style gothique flamboyant, l’église a vu sa construction commencer dans la deuxième moitié du 14ème siècle avec l’architecte Petr Parléř (qui est aussi celui de la cathédrale Saint-Guy de Prague). L’église a connu bien des évolutions au cours des siècles et mêle plusieurs styles (fresques gothiques, chaire renaissance, autels baroques…) Juste à côté, se trouve aussi la jolie chapelle du corps de Dieu.

-La cathédrale de l’Assomption-de-la-Vierge de Sedlec

C’est la cathédrale de l’ancienne abbaye cistercienne. Elle forme avec l’ossuaire un complexe qui correspond à la partie la plus ancienne de Kutná Hora. Construite entre 1280 et 1320, elle constitue la plus grande structure religieuse du pays jusqu’à la construction de la cathédrale Saint-Guy de Prague (1344-1929). En ruines pendant trois siècles suite aux invasions hussites du 15ème siècle, (le monastère est dévasté et l’abbatiale brûlée en 1421), la cathédrale est rénovée au tournant des 17ème et 18ème siècles par l’ordre des cisterciens dans un style baroque gothique qui n’a pas son équivalent en Europe.

-Le Château royal ou « Cour italienne »

C’est l’ancien atelier royal de frappe de la monnaie. En effet, en 1300, Venceslas II décide la fermeture des petits ateliers de frappe dispersés dans tout le royaume tchèque et l’instauration d’une nouvelle monnaie dite « sou pragois ». C’est aussi l’ancien palais royal depuis le roi Venceslas IV qui passait beaucoup de temps à Kutná Hora et a adapté la Cour italienne pour en faire un palais au tournant des 14ème et 15ème siècle. Lors de la visite de la « Cour italienne », vous assisterez à une démonstration de la technique médiévale de frappe de la monnaie avec un monnayeur en costume d’époque !

Les autres monuments à découvrir

Bien d’autres monuments seront à découvrir parmi lesquels l’église de cimetière de Tous-les-Saints (voir l’ossuaire présenté plus bas) et l’ancien monastère cistercien de Sedlec, le collège jésuite et ses jolis jardins (qui abrite la Galerie de la région de Bohême centrale dédiée à l’art moderne et contemporain avec des activités pour les enfants dont un mur d’escalade inspiré par Mondrian), la colonne pestilentielle et ses sculptures de mineurs qui rappelle l’épisode tragique de la peste, la superbe fontaine en pierre en forme de prisme à 12 côtés qui alimentait la ville en eau potable (les sources souterraines de la ville étant altérées par l’activité minière),

Une surprenante fontaine sous forme de prisme et un très intéressant musée de l’argent !

diverses maisons comme la « Maison en pierre », le monastère de l’ordre de Sainte-Ursule, l’église Saint-Jacques, l’église Saint-Jean Népomucène aux jolis plafonds, l’église de la Sainte-Trinité, l’église de la Vierge Marie… Bref, il y a de quoi faire ! Sans compter un très intéressant musée de l’argent aux riches collections où vous descendrez à la mine à 40 m de profondeur après avoir revêtu blouse de mineur et casque avec lampe. Cela plaira aux enfants !

L’impressionnant ossuaire baroque de Sedlec !

La chapelle funéraire de Tous-les-Saints à Sedlec et son célèbre ossuaire baroque vaut à elle seule le déplacement jusqu’à Kutná Hora. L’impressionnant ossuaire (kostnice en tchèque) se trouve dans le sous-sol à trois nefs de la chapelle qui se trouve elle-même dans le cimetière du monastère cistercien de Sedlec (1142). Tout commence vraiment en 1278 quand des moines ramènent d’un pèlerinage en Terre sainte un peu de terre de Jérusalem. Cette terre est répandue dans le cimetière en vue d’assurer le repos éternel si bien que tout le monde voulait y être enterré. En 1348, la peste noire fait des ravages et 30.000 personnes sont enterrées dans le cimetière. Puis, suite aux croisades contre les Hussites au 15ème siècle (10.000 morts de plus au passage), une partie du cimetière est détruite (ainsi que l’abbaye cistercienne).

Blason (avec un corbeau picorant un oeil…), lustre, chandeliers ou colonnes de crânes avec fémurs entre les dents ! Tout est en os dans la chapelle !

Les os des 40.000 morts vont alors rester entreposés près de la chapelle funéraire trois siècles durant (même si la légende veut qu’un moine aveugle ait entrepris d’en faire de grandes pyramides dès 1511). Il faut ensuite attendre le début du 18ème siècle et la reconstruction baroque de la chapelle de Tous-Les-Saints. Les os deviennent alors objets de décoration. La thématique : la vie éternelle (livre d’Ézéchiel). Morbide certes mais des agencements vraiment déroutants avec calices géants décorant l’escalier d’entrée, croix suspendue, blason (avec un corbeau picorant un oeil…), lustre, chandeliers ou colonnes de crânes avec fémurs entre les dents ! Notez que, suite à quelques mises en scène quelque peu irrespectueuses avec selfies et manipulation des ossements, il n’est plus possible de prendre des photos dans l’ossuaire depuis le 1er janvier 2020. Il est toutefois possible de faire une demande d’autorisation au moins trois jours avant ici.

Jours et horaires d’ouverture

Pour connaître les jours et horaires d’ouverture des différents sites et pour plus d’infos sur les différents monuments de Kutná Hora et de Sedlec, consultez :

-le site officiel de Sedlec (en anglais)

-le site officiel de Kutná Hora (en français)

Comment aller à Kutná Hora ?

La solution la plus simple pour rejoindre Kutná Hora (si on n’a pas de voiture) reste l’option train. Les trains (un par heure) partent de la gare centrale de Prague, le voyage dure 1h10 et coûte entre 95 et 160 CZK (soit 4-6,5 EUR) le trajet. Arrivé à la gare principale de Kutná Hora, il est préférable de prendre ensuite le train local pour le centre-ville distant de 4 km. Il y a toujours une connection directe avec le train en provenance de Prague et vous avez 5 minutes pour changer de train (pensez à bien acheter à Prague un ticket pour « Kutná Hora město » afin de ne rien à avoir à payer de plus pour le transfert qui dure 6 minutes). Si vous manquez la correspondance, le bus n°1 devant la gare part lui aussi peu de temps après l’arrivée du train en provenance de Prague. Il vous conduira à la gare routière en 20 minutes (vous pouvez aussi descendre à l’arrêt juste après la gare routière : « centrum »).

Pour aller à Sedlec (à 1 km de la gare principale de Kutná Hora et à 2,5 km du centre-ville), c’est aussi très simple et vous pouvez même commencer par là puisque le train local y passe (1er arrêt) ainsi que le bus n°1 (2ème arrêt puis suivre les panneaux). Vous pouvez même rejoindre Sedlec à pied depuis la gare principale (15 minutes de marche).

Et si vous voulez profiter de Kutná Hora sans le stress des horaires de train, pourquoi ne pas y dormir ? Voici deux très bonnes adresses pour poser ses valises une petite nuit : Café Havlíček Penzion ou Apartmány Dačický 2.

Enfin, si vous avez plus de temps pour une escapade hors de Prague, n’oubliez pas que la République tchèque est un pays de villes thermales, que la montagne tchèque est belle et que la ville de Český Krumlov (mes conseils de visite ici) est, elle, classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *