Les 6 musées de Prague à ne pas rater

Comme toute grande capitale européenne, Prague possède de nombreux musées. Prague ne joue pas dans la même cour que Paris ou Londres mais ici, il y a de quoi faire.


J’ai sélectionné 6 musées très intéressants, ceux  à ne pas surtout rater.


En plus de dix ans ici, j’ai visité quasiment tous les musées de Prague. Dans cet article, vous trouverez les musées qui m’ont plu le plus, ceux où mes amis et connaissances praguois se rendent souvent.

Les 2 musées à ne surtout pas visiter à Prague

La majorité des touristes perd son temps dans la visite du Château et des musées environnants. Mieux vaut l’écourter un peu car il y a mieux à faire. Vous devrez en tous cas éviter à tout prix le musée de la torture (à côté du Pont Charles) ou des machines sexuelles (à côté de la Place de la Vieille-Ville), deux musées attrape-touristes et chers (vous remarquerez l’emplacement stratégique de ces musées pour alpaguer des visiteurs qui n’auraient jamais pensé y mettre un pied). Un ancien président français a aussi atterri au Musée du chocolat… Mais croyez-moi, il y a beaucoup mieux à visiter à Prague !

 

Le Musée national de la technique

Situé derrière le superbe parc de Letná, dans un quartier où il fait bon résider (dans un des Prague Letna Apartments par exemple), le Musée national de la technique a été récemment rénové. Car le Musée national de la technique est un vieux musée fondé en 1908.


Ses collections sont très riches et vous y verrez notamment de superbes avions.


Des avion suspendus que vous pourrez admirer des coursives, mais aussi des trains, des voitures (celle des premier et dernier présidents tchécoslovaques Masaryk et Havel), des motos ou des vélos. Sans compter des expositions sur l’architecture, l’astronomie, la photographie, l’imprimerie, la chimie, la chronométrie, la télévision ou les lentilles de contact qui sont une invention 100 % tchèque. En tout, ce sont 14 expositions permanentes et temporaires. Un musée qui fait partie des choses à faire Prague avec des enfants ! Et si vous voulez boire un café en sortant, je vous conseille le super Café Letka que je mentionnais dans l’article sur les cafés design de Prague.

Musée national de la technique (Národní technické muzeum)
Kostelní 42
Tél. +420 220 399 111
Mar.-dim. 9h-18h

 

 Le Musée Kampa

Longeant la rivière, dans le pittoresque quartier de Malá Strana et sur l’île romantique du même nom, le Musée Kampa est une fondation privée qui expose des oeuvres modernes et contemporaines censurées sous le communisme et ayant appartenues au couple Mládek. Meda était historienne d’art et fonda dans les années 50 la première maison d’édition tchécoslovaque en exil à Paris, elle était aussi et surtout collectionneuse. Son époux Jan était économiste et l’un des premiers gouverneur du FMI. Tous deux étaient résidents américains et ont constitué à Washington une collection de plus d’un millier d’œuvres d’artistes tchèques et slovaques.


Une collection inestimable léguée à la ville de Prague après la révolution de Velours.


Vous passerez comme moi un très agréable moment dans le musée Kampa où vous n’aurez pas à jouer des coudes pour découvrir de grands artistes d’Europe centrale du 20ème siècle, le plus souvent tchèques comme František Kupka, Jiří Kolář ou Otto Gutfreund. D’autant plus que le Musée Kampa, crée en 2003, se trouve dans un magnifique bâtiment doté d’une terrasse idéale pour photographier le Pont Charles ainsi que d’une jolie petite librairie. Ce bâtiment, ce sont les anciens moulins Sova (Sovovy mlýny), devant lesquels gambadent à quatre pattes les bébés de David Černý, un artiste omniprésent que l’on croise parfois en face à Kavárna Mlýnská.

Musée Kampa (Museum Kampa)
U Sovových mlýnů 2
Tél. +420 257 286 147
Tlj. 10h-18h

 

Le Palais des foires et expositions 

De style fonctionnaliste, le Palais des foires et expositions (ou Veletržní palác) est un bâtiment imposant, un énorme bloc rectangulaire inauguré à l’occasion du 10ème anniversaire de la république tchécoslovaque (1928) dans le quartier d’Holešovice. Il s’inspire du Bauhaus allemand mais aussi du constructivisme russe et rien que le bâtiment mérite le déplacement. Le Palais des foires et expositions a enthousiasmé Le Corbusier et a été crée pour supporter l’économie du nouvel état, il abritait également dès sa création L’Épopée Slave d’Alfons Mucha. Aujourd’hui, il expose une partie des collections de la Galerie nationale. Cette dernière gère de nombreux musées parmi les plus intéressants de Prague dont voici la liste.


Le Palais des foires et expositions est dédié aux collections d’art moderne et contemporain.


Son hall intérieur est impressionnant avec ses coursives et ses ascenseurs. Sur quatre niveaux, vous retrouverez les grands noms de l’art moderne tchèque et international (Van Gogh, Klimt, Picasso) et une importante collection française constituée dans les années 20 (Rodin, Delacroix, Renoir, Cézanne, Gauguin, Rousseau). Au rez-de-chaussée sont proposées des expositions temporaires et des oeuvres plus contemporaines notamment de grandes installations. Le Palais des foires et expositions est aussi un musée très vivant et ouvert sur le présent avec un café, des concerts et des performances. Consultez leur programme pour bien préparer votre visite. Un bon plan logement à 50 mètres, le Mama Shelter Prague.

Tél. +420 224 301 122
Mar.-dim. 10h-18h

Le Musée Mucha

Le célèbre affichiste et illustrateur tchèque Alfons Mucha (1860-1939), symbole de l’Art nouveau, a son musée à Prague. Sûrement reconnaîtriez vous le style Mucha (douceur, flamboyance, mythes et symboles) sans en connaître l’auteur qui a fait carrière vingt ans à Paris. Dans le Musée Mucha, l’accent est d’ailleurs mis sur cette période parisienne (1887-1904). Vous y découvrirez une importante collection d’affiches dont les fameuses affiches des spectacles de Sarah Bernhardt.


Le Musée Mucha est idéalement situé dans le centre-ville, à quelques pas de la place Venceslas.


La meilleure option musée si vous ne connaissez pas l’artiste et si la durée de votre séjour est assez courte. La boutique du Musée Mucha vous donnera aussi l’occasion de ramener quelques souvenirs. Et puisque Mucha était aussi graphiste, pourquoi ne pas loger au BoHo Prague Hotel, le plus bel hôtel design de la ville.

Musée Mucha (Muchovo muzeum)
Panská 7
Tlj. 10h-18h
Tél. +420 224 216 415

 

Dox Centre for Contemporary Art

Dans le quartier en pleine transformation d’Holešovice une nouvelle fois, dans le méandre de la rivière Vltava, se trouve DOX. DOX est un musée privé qui fait partie des lieux qui comptent en matière d’art contemporain à Prague et où j’aime bien aller pour ses expos assez iconoclastes.


L’architecture et le design (qui sont aussi exposés à DOX) sont très plaisants.


Le musée est en fait un complexe rénové de bâtiments industriels du 19ème siècle. Vous aurez la surprise de voir un Zeppelin posé sur le toit du musée et verrez à coup sûr une expo intéressante sans compter le café avec sa terrasse et la boutique axée sur le design.

DOX Centre for Contemporary Art
Poupětova 1
Tél. +420 295 568 123
Mer.-ven. 11h-19h (jeu. 21h), sam.-lun. 10h-18h

 

Le Couvent Saint-Agnès

Le Couvent Saint-Agnès est considéré comme le premier bâtiment gothique de Bohême (1234). C’est un ancien couvent de religieuses clarisses fondé en 1233 par Venceslas Ier sur l’incitation de sa sœur Agnès, sa première supérieure. Sainte-Agnès a été une grande personnalité spirituelle du 13e siècle et canonisée en 1989. Le couvent, qui a fait office de mausolée des rois tchèques Přemyslides, se situe au nord-est de la Vieille Ville, tout près de l’ancien quartier juif et de l’Hotel Residence Agnès, un des meilleurs hôtels de Prague. Après l’expulsion des religieuses en 1782 par Joseph II, le Couvent Saint-Agnès a connu diverses utilisations -pour finir usine de chicorée- et ce n’est qu’après le révolution de Velours de 1989 qu’il sera restauré.


Aujourd’hui, il abrite un département de la Galerie nationale, celui de l’art gothique.


Je ne suis pas fan d’art gothique mais il peut être passionnant quand il est expliqué de manière pédagogique. C’est le cas au Couvent Saint-Agnès qui possède l’une des plus grandes collection d’art gothique en Europe et où j’ai découvert pas mal de choses passionnante. De plus, vous y rencontrerez peu de touristes dans ce bâtiment exceptionnel qui fait un court instant oublier la Prague baroque ou la Prague Art nouveau. En effet, le couvent bâti par Agnès de Bohême était au 13e siècle le bâtiment architectural le plus moderne de Prague et le plus beau de son époque.

Couvent Saint-Agnès de Bohême (Klášter sv. Anežky České)
Anežská 12
Tél. +420 778 725 086
Mar.-dim. 10h-18h

 

2 Comments

  1. Un très grand merci pour votre site et tout le travail que cela représente !
    Vos conseils judicieux nous ont beaucoup aidés et ce dès l’arrivée à la frontière (vignette). Nous avons testé restaurants, quartiers, musées et à chaque fois, votre descriptif est juste et honnête. Nous sommes allés jusque marché aux puces, et même avec les mains, on arrive à se faire comprendre. Les tchèques font un énorme effort pour parler anglais, et là, c’est parfait.
    Nous avons résidé sur Prague 7, à quelques minutes du centre en tram, c’était parfait. La culture de la gastronomie est impressionnante, accompagnée d’excellentes bières, avec des prix très raisonnables par rapport à la France, et oui, on peut encore manger pour 6 euros à Prague avec une bière de 50 cl comprise. On a vite compris que le TIP dans les restaurants est très important et bien sûr apprécié des serveurs (à ne pas oublier donc).

    Nota : Prévoir de l’argent liquide et faire du change, car au retour, la banque facture sévèrement chaque opération . Certains commerçants affichent le montant en euros sur le terminal de carte bancaire, alors là, méfiance, car le taux de change ne sera vraiment par intéressant ( 22 pour 25 par exemple).

    A nouveau, merci beaucoup.

    Hervé

    1. Bonjour Hervé et merci à vous pour ces gentils commentaires. Content que le blog vous ai aidé. Merci aussi pour vos conseils qui me font penser que je devrais publier un article sur le pourboire d’autant que le système, avec une note arrondie oralement, est quelque peu différent en Tchéquie de ce que l’on a l’habitude de connaître. Content enfin que votre séjour vous ai plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *