La Maison municipale de Prague : un chef d’œuvre Art nouveau !

La Maison municipale est une œuvre grandiose avec profusion de couleurs et de matériaux. Vous ne saurez plus où donner de la tête ! Ce bâtiment est la fierté de la ville de Prague et de ses habitants qui en ont fait un centre bouillonnant de la vie culturelle et sociale. Pendant votre séjour, vous devez aller voir cette Maison municipale à l’architecture Sécession (équivalent viennois de l’Art nouveau). Ne serait-ce que pour admirer la mosaïque qui, sous un dôme de cuivre, domine son portail. A la fin de cet article, vous découvrirez que le groupe INXS a même tourné un clip dans ce bâtiment magnifique.

La Sécession viennoise dans toute sa splendeur

La Maison municipale (Obecní dům) est un complexe architectural sezessionsstil (de style Secession). Les plus grands artistes tchèques de l’époque, comme Alfons Mucha avec le salon du maire, ont participé à la décoration de cet ensemble unique, destiné à affirmer le prestige de la ville de manière flamboyante et allégorique. Un grand nombre d’artistes -architectes, sculpteurs, peintres, mosaïstes, stucateurs, ébénistes, verriers- ont participé à la décoration de l’édifice, ce qui donne à la Maison municipale un côté hétérogène surprenant et très plaisant.


Avant d’entrer dans la Maison municipale, prenez le temps d’admirer la mosaïque !


Cette magnifique mosaïque allégorique (« L’Apothéose de Prague ») est au sommet du portail central. Vous avez tout le loisir maintenant d’aller contempler les détails à l’intérieur. Pour ma part, où que ce soit dans la Maison municipale, j’ai toujours « flashé » sur les luminaires de toute beauté.

Un complexe polyvalent

La Maison municipale est la maison du peuple. De nombreux évènements y sont organisés : elle réunit salle de concert, espace d’exposition, salles de réception, café, restaurant français, brasserie tchèque ou bar américain.

Je vous conseille de faire la visite du café Art nouveau (rez-de-chaussée à gauche, ouvert tous les jours de 7h30 à 23h). Bien que très touristique, il vous en mettra plein la vue avec son faste étincelant magnifiquement restauré après la Révolution (le café n’a toutefois jamais fermé sous le régime communiste, à la différence de nombreux autres établissements). Regardez bien au fond la splendide nymphe en marbre de Carrare de Josef Pekárek qui a retrouvé sa place sur la fontaine. Et si vous levez la tête, vous pourrez admirer les lustres de František Křižík.

La salle de concert Smetana, dans laquelle joue l’Orchestre symphonique de Prague, peut accueillir 1 200 auditeurs et sert, entre autres, pour les concerts du festival du Printemps de Prague ou de Prague Proms, un festival que j’apprécie particulièrement.

Prix de l’entrée

Il est possible de visiter la Maison municipale (seuls le hall d’entrée central et l’escalier monumental sont libres d’accès). Les visites guidées coûtent 290 CZK soit 11 eur par personne (500 CZK soit moins de 20 eur pour les familles). Elles n’ont pas lieu à heures fixes, informez-vous au bureau du rez-de-chaussée, à gauche (tous les jours de 10h à 20h) où vous pourrez aussi acheter des billets pour les concerts et les expositions.

 

Un lieu chargé d’histoire

La Maison municipale a été édifiée à l’emplacement de l’ancien palais des rois de Bohême qui a servi un siècle seulement, de 1383 à 1484. La splendide Tour poudrière, à la gauche de la Maison municipale, est d’ailleurs un vestige de cette époque. C’est aussi de là que partaient les processions de couronnement des rois de Bohême, qui suivaient la Voie Royale en direction du Château et de la Cathédrale Saint-Guy. Transformé en séminaire puis en caserne, ce qui restait du palais a été définitivement démoli en 1902.La Maison municipale a été construite entre 1905 et 1912. Elle a été construite pour célébrer fièrement le renouveau national tchèque et offrir des activités culturelles accessibles à tous. Le but était alors de mettre en valeur avec faste un pays et un peuple en quête de son identité au sein de l’empire austro-hongrois.


La Maison municipale a ensuite été le théâtre de nombreux évènements importants.


C’est depuis le balcon de la Maison municipale qu’a été proclamée le 28 octobre 1918 l’indépendance de la Tchécoslovaquie. Et c’est encore là que se sont tenues en 1989, après la Révolution de velours, les négociations entre le Forum civique de Václav Havel et le Parti communiste tchécoslovaque.

Pour finir en beauté, visionnez le clip de New Sensation tourné à la Maison municipale par le groupe australien INXS :

Comment y aller ?

Maison municipale
Náměstí Republiky 5
Métro Náměstí Republiky (ligne B) ou arrêt de tram Náměstí Republiky (lignes 6,8,14,15,16,17)

Leave a Reply