10 façons d’être un voyageur écoresponsable à Prague

Vous voulez passer de très bonnes vacances. Des vacances dépaysantes, culturelles, reposantes… mais aussi des vacances vertes et respectueuses de l’environnement. Si possible en Europe et pas trop loin de la France pour réduire votre empreinte carbone. Pas de souci, Prague est la ville qu’il vous faut !

Si vous avez la fibre écolo, vous verrez que la République tchèque n’est pas en retard en matière d’écotourisme, bien au contraire. Dans cet article, je vous présente dix manières d’être un touriste écolo à Prague et de vous comporter de manière exemplaire en matière environnementale. Pour des vacances qui aient du sens !

1- Manger végétarien, vegan ou local

La gastronomie tchèque réserve une large place à la viande. Mais les habitudes alimentaires évoluent et peut-être de manière plus visible encore en République tchèque où ce régime très carné connaît maintenant la concurrence de nombreux restaurants ou cantines végétariennes ou vegan (sur cette page en anglais, une liste exhaustive de restaus vegan).

J’aime particulièrement la chaîne végétarienne Dhaba Beas où vous ne serez pas déçu du rapport qualité-prix et bonne adresse dans le cadre d’un voyage à Prague avec un petit budget.

Les flexitariens apprécieront le restaurant très design Spojka dans le quartier de Karlín et les carnivores responsables s’attableront au très réputé Sansho reconnu par le guide Michelin. Quant au restaurant Plevel de la rue Krymská (une rue tendance à Prague 10 facilement accessible depuis le centre où vous trouverez de nombreux bars pour sortir ensuite dont le populaire Café V Lese), il revisite même les classiques tchèques en version végétarienne. Pour un café équitable, Mama Coffee (six en ville dont un à la Galerie nationale), La Bohème Café à Vinohrady, quartier chic et trendy de Prague ou LAb Space, joli lieu avec ces étonnants hublots qui égayent désormais des quais de la Vltava très vivants. Enfin, pour les amateurs de produits naturels, sachez que les Tchèques sont des gens de la campagne qui continuent de « tuer le cochon » (zabijačka, ce qui est quand même plus respectueux que l’élevage intensif), ramassent les champignons et connaissent bien les plantes (ortie, livèche, pissenlit, sureau, pavot ou argouse) qu’ils utilisent en médecine, cuisine ou cosmétique (voir souvenirs plus bas) et qui aromatisent jusqu’aux eaux minérales. Pour découvrir les produits naturels tchèques, allez aux marchés fermiers de Prague

2- Privilégier les transports en commun

Vous le réaliserez très vite, Prague est LA capitale des transports publics avec un très bon rapport qualité-prix et un service continu.

-Bon rapport-qualité prix avec par exemple moins de 2 euros le confortable transfert entre l’aéroport et le centre-ville de Prague (bus + métro), qui dit mieux ? Plus rentables, les tickets 1 ou 3 jours valables pour tous les transports publics praguois, navettes fluviales ou funiculaire compris !

-Service continu. Ah, les trams de nuit si chers aux fêtards ! Jamais de grève aussi et service presque normal les week-ends et jours fériés (pensez à regarder les horaires aux arrêts de tram différents en semaine et les week-ends et jours fériés). Même chose pour les bus.

Si beaucoup de touristes n’utilisent jamais les transports en commun et préfèrent marcher (voir le point suivant), je conseille toutefois de faire l’expérience du tram au moins une fois, notamment les vieux modèles ou un tram historique pour avoir un bel aperçu de la ville. Beaucoup mieux que ces bus attrape-touristes qui sillonnent la ville. Enfin, louer une voiture à Prague n’a aucun intérêt et les autres attractions du pays sont toujours facilement accessibles en transports publics avec notamment un réseau ferroviaire très dense. Optez donc pour le train pour aller dans la campagne tchèque, par exemple à Karlštejn et son château autour duquel vous pourrez faire de belles randonnées. Train conseillé aussi pour aller à Karlovy Vary, la célèbre ville d’eau. Bus plus pratique par contre pour aller à Český Krumlov, superbe ville classée au patrimoine mondial par l’UNESCO.

3- Marcher

Prague est une ville qui se découvre à pied, le nez en l’air, et beaucoup se passeront de transports en commun s’ils choisissent de résider dans les arrondissements de ¨Prague 1 (attention toutefois aux quartiers à éviter absolument pour ne pas faire de votre séjour un cauchemar !) ou Prague 2 dans le bas de Vinohrady

La partie historique de Prague est réduite et quel bonheur que de partir de la place de la Vieille-Ville pour atteindre le Château après être passé par le pont Charles. Un itinéraire que je conseille de faire à pied à l’aller comme au retour (comptez une journée avec les visites).

C’est comme cela que vous apprécierez le plus l’architecture praguoise, ses façades, ses sculptures et tous ces petits détails architecturaux qui font le charme et la renommée de la ville. Art nouveau, cubisme, fonctionnalisme ou brutalisme pour les courants les plus modernes, vous serez sous le charme ! Mon conseil : ne vous enfermez pas dans les musées, marchez !

4- Faire du vélo

Prague est une ville dont le charme repose beaucoup sur les collines qui parsèment la ville. Ces collines offrent des points de vue exceptionnels sur la ville, notamment des parcs de Letná, Riegrovy Sady, Petřín ou Parukářka mais aussi du mémorial de Vítkov ou du « deuxième château » de Vyšehrad. Un côté vallonné qui ne rend pas la tâche facile aux cyclistes. Néanmoins, il est tout à fait possible de visiter Prague à vélo et vous trouverez facilement à en emprunter un, électrique ou pas, que ce soit en libre-service ou chez un loueur (voir mon article sur le sujet). Idéal par exemple pour découvrir les quais de la Vltava devenus spot à la mode aux beaux jours. Vous avez aussi la trottinette électrique mais ne comptez pas sur elle pour aller au château de Karlštejn, la principale escapade à faire hors de Prague sur la journée.

Vous pourrez rejoindre Karlštejn en train (voir plus haut), à vélo, ou les deux ! En effet, la piste cyclable (superbe balade) longe la rivière et la voie ferrée et à chaque petite gare vous pourrez monter dans le train avec votre vélo, à l’aller comme au retour, si vos mollets vous font souffrir (pensez à acheter un « ticket avec vélo » au guichet de la gare).

En plus, tout du long de cette piste cyclable, des snacks ou des restaus pour manger et boire un coup. En République tchèque, le vélo est très populaire et dès le retour des beaux jours, de très très nombreux cyclotouristes de tout âge s’élancent sur les routes. Pour les plus âgés, il est de tradition de s’arrêter régulièrement boire une bière bien fraîche ! L’escapade en vélo à Karlštejn se fait sur la journée depuis le centre de Prague mais en partant assez tôt le matin. Pour plus de confort, passez la nuit là-bas et laissez vos bagages dans votre hôtel praguois (il n’y a jamais de problème pour ce genre de petits services). Vous pouvez aussi aller à Podyjí en Moravie (voir plus bas « Explorer la nature »).

5- Se reposer dans un parc ou sur une île

Prague est une ville verte et reposante. En gros, un Praguois a dix fois plus d’espace qu’un Parisien ! Prague c’est 500 km2 pour 1,2 million d’habitants, Paris c’est 100 km2 et le double d’habitants !

Donc quand vous organisez un pique-nique dans un parc praguois (on n’en pas en France, dans tous les parcs, vous pourrez marcher sur les pelouses !) comme à Riegrovy Sady mais surtout à Petřín, vous ne serez pas ennuyé par les voisins. Mes conseils pour profiter au mieux des parcs et des îles :

-Allez à Letná et son beer garden pour un panorama incroyable en fin de journée avant de rejoindre le centre-ville par les petites allées bucoliques qui serpentent sur le flanc de la colline.

-Découvrez Parukářka et Vítkov, deux collines moins fréquentées par les touristes et offrant une vue sublime sur la ville. Sur la première colline, un bunker et une auberge insolite, sur la seconde un mémorial et une statue équestre dont vous vous souviendrez longtemps !

-Faites une pause repos à l’île Střelecký très animée en été, louez un pédalo à l’île Slovanský, découvrez la Prague encore sauvage à l’île Štvanice…

Bien sûr, vous apprécierez mieux parcs et îles hors hiver, soyez attentifs aux saisons et à la météo à Prague et en République tchèque !

6- Explorer la nature et les jardins botaniques

Comme dit précédemment, Prague est une ville très verte avec de très nombreux parcs. Une ville encore plus verte, si vous vous éloignez un peu du centre ville. 

Par exemple, vous pouvez sans problème faire une petite virée jusqu’à Divoká Šárka, réserve naturelle dans les faubourgs Nord-Ouest de la capitale tchèque. Regardez cette vidéo, c’est magnifique !

Il s’agit d’une gorge encaissée. De ses falaises et selon une vieille légende de Bohême se serait jetée dans le vide Šárka, trahie par son amoureux. Quand il fait beau et chaud, on se baigne depuis 1930 dans la vallée dans une charmante petite piscine familiale à l’eau très très fraîche (U Veselíků) et qui propose aussi bière, saucisse ou glace comme partout à cette période (15 minutes de marche le long du ruisseau à partir de l’arrêt de tram Divoká Šárka, sentier balisé en rouge). On peut aussi se baigner dans le lac Džbán pour les plus téméraires. Pour y aller, c’est très facile ! Métro jusqu’à Nádraží Veleslavín (souvenez-vous, la station d’où partent les bus pour l’aéroport !) puis tram 26 jusqu’à Divoká Šárka (comptez 20 minutes depuis le centre et Můstek). 

Les amoureux des plantes ont aussi un très joli jardin botanique à visiter. Le jardin botanique de Troja est très grand (30 ha) et se trouve au nord, à côté du zoo (ticket d’entrée à 100 CZK soit près de 4 EUR). Vous y trouverez  la superbe serre tropicale Fata Morgana avec ses papillons, un splendide jardin japonais ainsi que des vignes. Le jardin botanique est très facile d’accès (bus 112 depuis la station de métro Nádraží Holešovice). 

Pour apprécier la nature de Prague, vous pouvez aussi boire un verre en plein air dans un endroit un peu sauvage comme Přístáv 18600 ou alternatif comme Vila Štvanice.

Enfin, si vous êtes en République tchèque pour un long séjour, passez quelques jours en pleine nature pour randonner. Pour cela, vous avez 4 parcs nationaux :

les Monts des Géants ou Krkonoše (Bohême) ne se trouvent qu’à 2 h de Prague. Vous y ferez l’ascension du mont Sněžka (plus haut sommet de Tchéquie, randonnées de tous niveaux). Hébergements ici.

la Voie Verte à ¨Podyjí en Moravie, à 1 h de Brno. Vous y ferez du vélo sur l’axe Prague-Vienne en découvrant au passage les superbes vignobles de Šobes. Hébergements ici.

le parc de Šumava, à 2 h de Prague. Vous profiterez de la Riviéra tchèque et de ses activités nautiques rafraîchissantes. Hébergements ici.

la Suisse tchèque pour une escapade romantique au nord-ouest de la Tchéquie près de la frontière allemande. Vous ferez une balade en barque dans les gorges de la rivière Kamenice ou vous marcherez sur des passerelles suspendues au-dessus des cascades. Hébergements ici.

7- Trier ses déchets et réduire les emballages

Prague est une ville globalement très propre et vous trouverez des poubelles partout en ville. La République tchèque se distingue aussi au sein de l’UE en faisant partie des pays produisant le moins de déchets par habitant. 

Le tri sélectif est devenu une habitude : papier dans la poubelle bleue, plastique dans la jaune, carton type Tetra Pak dans l’orange, verre dans le container vert…

Pensez à bien respecter ces couleurs ! Enfin, si vous êtes adepte du zéro déchet, Bezobalu est un endroit pour vous car tous les achats s’y font en vrac ! Vous pourrez même y trouver tout le nécessaire pour voyager de manière éco-responsable ! Trois adresses dont une à Karlín (Sokolovská 25).

8- Acheter des souvenirs authentiques et écoresponsables

Cela fait partie des erreurs classiques que font les touristes à Prague : rapporter un souvenir qui n’a rien de tchèque comme une chapka, de l’absinthe ou des poupées russes Made in China… Autant de souvenirs qui feront rire jaune les Tchèques…

Pour rapporter un joli souvenir mais un souvenir écoresponsable à base de produits naturels (comme les cosmétiques à base de plantes Botanicus ou Manufaktura qui propose aussi des jouets en bois), consultez mon article sur les 12 souvenirs à rapporter de Prague. 

Plus chic, la boutique NILA à Vinohrady et Karlín (Korunní 91 et Šaldova 5) a été créée pour lutter contre la fast fashion. Déco, vêtements, accessoires… tout est fabriqué à partir de matériaux durables et fabriqués dans de bonnes conditions de travail. Pour plus de choix, consultez cette page en anglais. Enfin, vous trouverez aussi dans la Ville Nouvelle Zahrada na niti (Školská 7) où Lenka Hrubá propose d’originaux kokedama, aerarium, terrarium et échange de plantes.

9- Visiter les anciennes usines transformées en lieux de vie

Prague a un passé industriel et, dans les quartiers de Smíchov, de Holešovice ou de Karlín, d’anciennes fabriques ou usines ont été transformées en musées restaurants, cafés ou clubs.

Parmi les bonnes adresses que je peux vous conseiller : le café Kavárna co hledá jméno et le centre d’art Meet Factory initié par l’artiste David Černý à Prague 5, le musée d’art contemporain DOX et le centre pluridisciplinaire Vnitroblock à Prague 7, le restaurant Eska à Prague 8… 

Et si vous êtes sensibles à cette esthétique faite de métal, briques, verre et béton, ne manquez surtout pas Colours of Ostrava, le plus grand festival de République tchèque qui se tient chaque été tout à l’Est du pays sur un ancien site sidérurgique. Un festival que vous retrouverez dans mon article consacré aux festivals à Prague et en République tchèque.

10- Choisir un hôtel écoresponsable

Voilà, il ne vous reste plus qu’à choisir un hébergement en accord avec votre conscience et irréprochable au niveau environnemental.

Mosaic House

Tout d’abord, vous avez Mosaic House. Une adresse très centrale, pas loin de la rivière et appréciée par la jeune clientèle avec son street art et d’étonnants champignons poussés devant l’hôtel mais surtout 100 % d’énergie provenant de ressources renouvelables. Unique dans le pays ! Laissez-vous convaincre par les photos et le descriptif de cet hôtel auquel j’ai déjà consacré cet article.

Réservez à Mosaic House

Adalbert Ecohotel

L’éco-hôtel Adalbert est un des hôtels pionniers en République tchèque en matière de respect de l’environnement. L’établissement fait des efforts énormes en matière d’économies d’énergie et de recyclage. Un lieu de toute beauté puisque dans un ancien monastère baroque du 10e siècle et en pleine nature. Je vous conseille d’ailleurs une bonne balade matinale dans les jardins avant de prendre votre petit déj dans cet établissement de taille raisonnable (23 chambres). Vous y trouverez aussi un restaurant et une vraie brasserie avec des bières artisanales à goûter absolument ! Avis aux amateurs de bière ! L’avantage de cet hôtel écologique ? Être en pleine nature, loin du tourisme de masse mais très près du centre (station de tram à moins de 100 mètres pour vous emmener directement au Château ou dans le centre-ville). Vous voudrez y revenir !

Réservez à Adalbert Ecohotel

Hotel Adria Prague

Hôtel vert récompensé par de nombreux prix, l’hôtel Adria se trouve place Venceslas donc au cœur de Prague. Il accueille des visiteurs depuis 1912 et possède un très très étonnant restaurant sous-terrain, Triton, creusé dans le karst et de style Art nouveau.

Réservez à Hotel Adria Prague


L



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *